La plainte contre Mgr Huonder est «ridicule»

Genève, 10.08.2015 (cath.ch-apic) La plainte pénale lancée contre Mgr Vitus Huonder par l’association homosexuelle «Pink Cross» est «ridicule», martèle l’avocat genevois Alec Reymond. Il assure à cath.ch que l’évêque de Coire n’a commis aucune infraction en citant un passage de la Bible condamnant l’homosexualité.

Alec Reymond regrette que le fait de se poursuivre en justice soit devenu, à notre époque, «la seule manière de dialoguer». Il rappelle que Mgr Huonder n’a fait que citer mot à mot un passage d’un texte sacré. Pour rappel, L’évêque grison avait cité, lors d’un congrès en Allemagne fin juillet, un passage du Lévitique selon lequel: «Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable, ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux» (Lévitique 20:13)».

Liberté d’expression «à deux vitesses»

L’association de défense des droits des homosexuels suisse «Pink Cross» a déposé plainte le 10 août auprès du ministère public des Grisons pour incitation au crime ou à la violence. Alec Reymond dément que la citation puisse constituer un appel à la violence. «Nous avons là, un texte ancien, dont l’aspect symbolique est éminemment connu. La simple lecture de ce passage ne peut en aucun cas constituer un appel à la violence», relève-t-il.

L’avocat genevois regrette en général que la liberté d’expression soit parfois perçue comme «à deux vitesses». Il estime en tout cas qu’une condamnation de Mgr Huonder constituerait un «camouflet majeur» à ce principe. «Ces mêmes milieux ont hurlé à la mort pour défendre la liberté de parole après l’attentat contre Charlie Hebdo», assure Alec Reymond. «Beaucoup de gens se réclament à corps et à cris de la liberté d’expression, jusqu’à ce que celle-ci vous égratigne», déplore l’avocat. (apic/rz)

Mgr Vitus Huonder, évêque de Coire
10 août 2015 | 10:57
par Raphaël Zbinden
Partagez!