International

La population chrétienne en déclin au Pakistan

Un nouveau recensement montre le recul de la population chrétienne au Pakistan. Les chrétiens représentent 1,27 % de la population pakistanaise de 207,68 millions d’habitants. La plupart d’entre eux résident au Pendjab.

Selon les données officielles, la proportion de la population chrétienne au Pakistan a diminué au cours des deux dernières décennies. Des chiffres trompeurs, assure l’évêque d’Hyderabad mais certains pointent du doigt l’inaction des leaders chrétiens face aux difficultés et aux disctiminations rencontrées par les communautés.

Selon le rapport du Bureau des statistiques du Pakistan sur le sixième recensement de la population et du logement – 2017, publié le 18 mai 2021, les chrétiens représentent 1,27 % de la population pakistanaise de 207,68 millions d’habitants. La plupart d’entre eux (1,88 %) résident au Pendjab, rapporte Eglises d’Asie.

Les hindous représentaient 1,73 % de la population pakistanaise, ce qui fait d’eux le groupe minoritaire le plus important du pays. Les musulmans constituent les 97% de la population. Selon le recensement de 1998, 1,59 % de la population totale, soit 132 millions de personnes à l’époque, était chrétienne.

Les dirigeants catholiques ont exprimé leur inquiétude face à la diminution de la proportion de chrétiens au sein de la République islamique, mais l’évêque Samson Shukardin d’Hyderabad a affirmé que les données étaient inexactes. « Les chiffres ne reflètent pas la réalité. Notre communauté n’accorde pas assez d’importance aux cartes d’identité nationales. Les waderas locaux [seigneurs féodaux] des districts à majorité hindoue de la province du Sind garantissent des cartes d’identité même aux petites familles pour sécuriser leur base d’électeurs », a-t-il déclaré.

Discriminations en tous genres

Dans la presse pakistanaise, certains commentateurs lancent l’alerte sur les persécutions et les difficultés économiques auxquelles sont confrontées les communautés chrétiennes, qui expliqueraient ces chiffres.

Selon des groupes de défense des droits humains, les lois pakistanaises sur le blasphème sont souvent utilisées pour s’attaquer aux groupes marginaux, en particulier les membres de minorités religieuses telles que les chrétiens et les ahmadis, ainsi que les musulmans appartenant à des groupes minoritaires telles que les chiites.

La semaine dernière, une foule musulmane a attaqué une colonie chrétienne du village de Chak 5 dans la province du Pendjab après qu’un propriétaire musulman, passant devant une église catholique, a accusé des jeunes de lui avoir jeté de la poussière.

Trois cas d’allégations de blasphème contre des infirmières chrétiennes ont été signalés cette année à Karachi, Lahore et Faisalabad.

Le quotidien urdu Samaa daté du 18 mai pointe plusieurs projets de développement destinés aux communautés chrétiennes laissés à l’abandon, comme celui de la colonie Joseph ou celui de Youhanabad, l’une des plus grandes colonies chrétiennes d’Asie du Sud, qui attend toujours le début de nécessaires travaux.

Le journal pointe aussi l’état déplorable des cimetières chrétiens, l’absence de bourses d’études pour les enfants, la présence de nombreuses colonies chrétiennes érigées le long des égouts à ciel ouvert. Selon une ONG basée à Islamabad, seuls 35 % des chrétiens au Pakistan sont alphabétisés.

Fuite vers l’étranger

Pour échapper aux discriminations, les chrétiens titulaires d’un diplôme professionnel partent bien souvent construire une nouvelle vie à l’étranger. Les militants en faveur des droits des chrétiens, qui dénoncent les discriminations, sont régulièrement accusés de «dénigrer l’image du pays».

Faute de pouvoir trouver des propositions acceptables au sein de leurs communautés, les femmes instruites issues de minorités ont tendance à choisir des prétendants musulmans. Dans les communautés pauvres, certaines filles mineures sont piégées et enlevées dans le «djihad amoureux».

Face à une telle situation, certains commentateurs chrétiens appellent l’Église et les dirigeants politiques à tout mettre en œuvre pour s’assurer que les minorités religieuses, y compris chrétiennes, puissent continuer à avoir une place au sein de la république du Pakistan. (cath.ch/eda/mp)

Au Pakistan, les pressions sont vives à l'encontre des minorités religieuses (Photo d'illustration:Flickr/CC BY-NC/©Ground Report)
28 mai 2021 | 09:08
par Maurice Page
Partagez!