Suisse

La RKZ renforce son engagement pour l'égalité et contre les abus

La Conférence centrale catholique romaine de Suisse (RKZ) renforce son engagement sur plusieurs fronts, dont l’écologie, l’aumônerie hospitalière et la lutte contre les abus sexuels. Elle exprime également une nouvelle fois des regrets concernant les modalités de collaboration avec la Conférence des évêques suisses (CES).

«En tant que force de proposition et actrice majeure de l’Eglise catholique à l’échelon national, la Conférence centrale souhaite s’impliquer davantage à l’avenir dans les débats de politique sociale portant sur le bien commun, la cohésion de la société, le renforcement de la démocratie et les valeurs fondamentales de la cohabitation», affirme la RKZ dans un communiqué du 30 juin 2021.

Suite à son assemblée plénière du 26 juin, la faîtière des corporations ecclésiastiques de Suisse a ainsi décidé de prolonger jusqu’à fin 2023 son soutien au «Forum politique Berne», conjointement avec l’Eglise évangélique réformée de Suisse (EERS).

Le développement d’oeco vers la Suisse romande favorisé

Dans l’idée «d’œuvrer pour la préservation du monde dans lequel nous vivons», la Conférence centrale a décidé d’allouer un montant supplémentaire à l’organisation œcuménique «oeco Eglises pour l’environnement» dans le développement de sa présence en Suisse romande.

La RKZ s’engagera également pour la mise en place d’un bureau de coordination de l’aumônerie en milieu hospitalier et la professionnalisation de l’association «Allianz Gleichwürdig Katholisch»,qui promeut la place des femmes dans l’Eglise.

La Conférence centrale soutient encore l’Etude historique sur les abus sexuels commis au sein de l’Eglise catholique en Suisse. L’enquête à grande échelle, prévue pour l’automne 2021, est dirigée par Mgr Joseph Bonnemain, évêque de Coire.

Rencontres utiles entre la CES et la RKZ

Une partie de l’assemblée plénière a été consacrée aux rencontres entre la RKZ et la CES, en avril 2021. Ces échanges sont intervenus dans le contexte du processus «En chemin ensemble pour renouveler l’Eglise» initié par la CES. Si l’utilité de cette rencontre historique a été retenue, des points critiques ont émergé sur la collaboration entre les deux représentants du système dual typique de l’Eglise en Suisse. Renata Asal-Steger, présidente de la RKZ, a regretté que la collaboration mutuelle et la responsabilité commune dont il est question dans la convention réglant la collaboration entre la CES et la Conférence centrale ne se concrétisent pas assez.

Le vice-président de la RKZ, le Vaudois Roland Loos, a déploré que la CES ne reconnaisse pas la Conférence centrale en tant que partenaire d’égal à égal.

Un long chemin à parcourir ensemble

La Conférence centrale a cependant relevé une «modification dans le choix des mots» observée entre la rencontre des deux présidences et la réunion de la Conférence centrale avec l’ensemble de la CES, note la RKZ. En effet, la Conférence centrale a été qualifiée de «partenaire le plus important» dans le cadre de cette dernière, et désignée comme «acteur clé» lors de la conférence de presse du 11 juin, à Berne. Selon Roland Loos, cela pourrait être interprété comme le signe d’une évolution positive.

Au cours de la discussion, un large consensus est apparu sur le fait que les deux organisations cheminent ensemble et que le chemin à parcourir est encore long. (cath.ch/com/rz)

Charge allégée pour l’Eglise neuchâteloise

L’assemblée plénière a décidé de maintenir les contributions Eglise Suisse à verser en 2022 au même niveau que l’année précédente. Ainsi, les organisations ecclésiastiques cantonales verseront à nouveau un montant global de 13,4 millions de francs l’année prochaine en faveur de l’Eglise catholique en Suisse, note la RKZ. Le budget 2022 de la Conférence centrale se situe également à un niveau comparable aux années précédentes.

Au vu des difficultés financières auxquelles est confrontée l’Eglise catholique dans le canton de Neuchâtel, la Conférence centrale a décidé d’alléger considérablement la charge financière lui incombant pour l’année en cours et les années à venir.

Selon les prévisions, les contributions Eglise Suisse dues par les 26 membres de la Conférence centrale s’élèveront à 13,4 millions de francs l’année prochaine.

Les organisations ecclésiastiques cantonales devront acquitter des contributions qui seront en moyenne légèrement supérieures à 5’400 francs pour 1’000 membres de l’Eglise âgés de plus de 15 ans. RZ

L'assemblée plénière de la RKZ s'est déroulée le 26 juin 2021 | © RKZ
4 juillet 2021 | 16:22
par Raphaël Zbinden
Partagez!