Suisse

La RTS se penche sur la vie de Marguerite Bays

Genève, 30 mars 2015 (Apic) A l’occasion du deuxième centenaire de la naissance de la bienheureuse fribourgeoise Marguerite Bays, l’émission «Dieu sait quoi» s’est penché sur l’itinéraire de cette humble couturière laïque du XIXe siècle dont l’exemple rayonne encore. «Une perle de sainteté – Marguerite de La Pierraz» sera diffusé sur RTS UN le dimanche 12 avril prochain à 10h10.

Réalisé par Gérard Bruchez et Michel Demierre, «Une perle de sainteté – Marguerite de La Pierraz», explique l’itinéraire spirituel de cette laïque. Humble couturière, Marguerite Bays a vécu dans la campagne fribourgeoise, près de Romont, de 1815 à 1879. Ses contemporains n’ont cessé d’exprimer la joie et la sérénité qui émanaient de sa personne. A la suite d’une guérison miraculeuse, elle revit la Passion du Christ et reçoit les stigmates. Elle fut béatifiée par Jean Paul II en 1995. Réalisé dans son décor de vie, qui a été conservé pieusement au hameau de la Pierraz, dans l’actuelle commune de Siviriez, le film fait découvrir la profondeur de sa démarche et la dévotion qui lui est toujours portée deux cent ans après sa naissance.

Le fabuleux voyage du «Graduel de Bellelay»

Le deuxième sujet de l’émissison du 12 avril, «Le fabuleux voyage du Graduel de Bellelay» raconte le destin de ce manuscrit rédigé au XIIe siècle. Il s’agit d’un des premiers livres liturgiques notés de l’ordre des Prémontrés. Il contient tout le répertoire des messes et des offices de l’année. Huit siècles plus tard, le Graduel resurgit à la Bibliothèque cantonale de Porrentruy après avoir survécu à deux incendies, à la peste, aux pillages, à la Révolution et aux évolutions liturgiques. Guidé par ses recherches sur le langage, le psychiatre jurassien Robert Christe dévoile l’étonnante histoire de ce manuscrit. Aidé de musicologues, il lui donne de la voix. Un film de Manuella Maury, Romain Guélat et Didier Humbert. (apic/com/mp)

Un portait de la bienheureuse Marguerite Bays (1815-1879)
30 mars 2015 | 12:31
par Maurice Page
Partagez!