Vatican

La vie du chrétien est un «combat contre l’esprit du mal»

«La vie du chrétien, sur les traces du Seigneur, est un combat contre l’esprit du mal», a déclaré le pape François lors de l’Angélus du 21 février 2021. Cependant, face à ses tentations, la grâce de Dieu, «par la foi, la prière et la pénitence, assure notre victoire».

Depuis la fenêtre du Palais apostolique, le pontife a commenté l’Évangile du premier dimanche de Carême, qui porte sur les tentations que le diable fait subir au Christ dans le désert. «Nous devons être conscients de la présence de cet ennemi rusé, qui cherche notre condamnation éternelle», a-t-il affirmé au millier de personnes présents sur la place Saint-Pierre ensoleillée.

Affronter son «désert»

«La vie du chrétien, sur les traces du Seigneur, est un combat contre l’esprit du mal». Il faut donc «se préparer à se défendre contre lui». Pour nous aider, la grâce de Dieu nous «assure, par la foi, la prière et la pénitence, de notre victoire sur l’ennemi».

Pendant le Carême, les chrétiens doivent, comme Jésus, affronter leur «désert», a souligné le pape François. «Dans la solitude du désert, on s’ouvre à la parole de Dieu».

Ne pas dialoguer avec le diable

Il faut rencontrer cette «dimension existentielle dans laquelle nous pouvons nous taire» pour l’écouter, malgré les tentations du diable, a déclaré l’évêque de Rome. C’est ainsi «qu’une véritable conversion s’opère en nous», a-t-il insisté.

Cependant, «il ne faut jamais dialoguer avec le diable», a martelé le pontife, sortant de son texte. Jésus lui même «ne répond pas» au diable, mais lui parle avec la Parole de Dieu. (cath.ch/imedia/cd/rz)

démon | Cathédrale St-Nicolas de Fribourg | © Maurice Page
21 février 2021 | 14:19
par I.MEDIA
Carême (134), diable (12), pénitence (7), Prière (137)
Partagez!