Suisse

L’abbé F.-X. Amherdt chargé de prolonger Urbi et Orbi

Clayde Sole, cath.ch

Les facultés de théologie à l’arrêt à cause du coronavirus, le Vatican a nommé le 1er avril 2020 des délégués extraordinaires pour prolonger la bénédiction Urbi et Orbi du 27 mars. Pour la Suisse, c’est l’abbé François-Xavier Amherdt, professeur de pastorale de la Faculté de théologie de Fribourg, qui a été désigné.

L’abbé François-Xavier Amherdt va-t-il rajouter une corde à son arc, ou à sa guitare dont il joue avec talent? C’est la question qui se pose à la suite de l’information divulguée ce 1er avril 2020 au Vatican, qui confie au prêtre suisse une nouvelle mission: faire fructifier les effets pastoraux de la bénédiction Urbi et Orbi du pape François, donnée le 27 mars au Vatican.

Tournée en minibus

Le prêtre valaisan semble prédisposé pour ce travail qui touche à la fois à la pastorale, qu’il enseigne à la Faculté de théologie de Fribourg, et à d’autres terrains, plus profanes. Il a, en effet, de nombreux contacts avec le monde du football, dont les joueurs sont actuellement à l’arrêt en raison de la pandémie du coronavirus. Les compétences théologiques reconnues du prêtre suisse sont connues jusqu’à Rome. Et son bilinguisme sera un atout précieux pour cette mission spéciale, qui va toucher toute la Suisse. Il semble que le Vatican vise aussi de manière particulière le diocèse de Coire, où un autre Valaisan, Mgr Pierre Bürcher, administrateur désigné par le pape François, gère une situation pastorale délicate et souvent orageuse.

«Je suis très heureux d’avoir été choisi par le Vatican, et notamment la Congrégation pour la doctrine de la foi, pour ce travail stimulant», a déclaré l’abbé Amherdt à la rédaction de cath.ch. Il accepte avec joie cette mission nouvelle qui l’oblige à repenser ses activités. Concrètement, il recherche comment prolonger les effets de la bénédiction délivrée par le pape François, le 27 mars à Rome. Diverses idées ont déjà été émises et sont actuellement à l’étude: tournée en minibus de l’Octuor vocal de Sion (que dirige l’abbé Amherdt) avec arrêt devant les églises principales des villes romandes, visioconférence avec les curés confinés dans leurs presbytères, activation des étudiants en théologie de Fribourg et des équipes pastorales des paroisses.

L’armée mobilisée

Par ailleurs, l’armée suisse, au sein de laquelle opère nombre d’aumôniers militaires, serait disposée à mettre au service de cette mission un hélicoptère afin de permettre à l’abbé Amherdt de circuler plus rapidement d’un canton à l’autre. Un appareil serait prêt à décoller de l’aérodrome militaire de Payerne (VD) dans ce but.

Selon d’autres informations recueillies par la rédaction de cath.ch, l’abbé Amherdt s’adjoindrait les compétences de diverses personnalités pour conduire sa mission: le chanoine Claude Ducarroz pour toucher les milieux ecclésiastiques, Paul Dembinski et Jean-Jacques Friboulet pour les milieux économiques, Denis Müller pour le monde protestant, Marie Larivé pour les jeunes adultes, Jean-Blaise Fellay pour les jésuites. D’autres noms sont encore attendus. On évoque même le nom du chanoine Guy Luisier pour la diffusion du message en Afrique.

Le portail catholique suisse reviendra, le 2 avril, sur cette information qui honore l’Eglise catholique suisse et la Faculté de théologie de Fribourg. (cath.ch/cs)

Cette nouvelle est bien sûr une blague du premier avril. La rédaction de cath.ch espère qu'elle a pu apporter de la bonne humeur à quelques lecteurs (Clipart/Pixabay)
1 avril 2020 | 11:27
par Rédaction
Partagez!