International

L'Afrique se prépare au coronavirus

De l’Europe à l’Afrique, la propagation du coronavirus suscite une inquiétude croissante. Des pays tels que l’Afrique du Sud, le Sénégal, le Ghana, l’Ethiopie et le Kenya prennent des mesures pour lutter contre la maladie, qui s’est propagée de manière exponentielle ces derniers jours.

En seulement 24 heures, vendredi dernier, le nombre de pays où des cas de coronavirus ont été recensés est passé de 9 à 15. Les premières mesures adoptées concernent la fermeture des écoles pendant environ deux semaines, l’annulation des cérémonies publiques et des événements sportifs, mais un arrêt de l’entrée dans les différents pays est également envisagé.

Le Kenya a déjà bloqué les vols en provenance et à destination de l’Europe. L’Eglise locale a également reporté des initiatives telles que la Journée de la jeunesse dans l’archidiocèse d’Accra, au Ghana, prévue les 27 et 28 mars. Entre-temps, une journée de prière et de jeûne a eu lieu le vendredi en Côte d’Ivoire.

Les évêques du Sénégal ont annoncé avoir annulé ou reporté, ›’jusqu’à une date plus favorable’’, les manifestations de la communauté catholique qui sont «de nature à drainer beaucoup de monde». Il s’agit des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) prévues le 29 mars à Diourbel (centre), des kermesses diocésaines et paroissiales, et des pèlerinages catholiques.

Alerte de l’OMS

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Ghebreyesus, a avoué qu’il craignait le déclenchement de l’épidémie dans les pays africains, où les systèmes de santé ne sont pas à la hauteur. Quinze millions de dollars ont été alloués aux pays les plus menacés. Il a également été rejoint par le directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, Matshidiso Moeti, qui a indiqué qu’il était urgent de renforcer les installations d’isolement pour les malades et d’améliorer la prévention.

En Ethiopie, par exemple, ils ont augmenté le nombre de trajets de bus publics pour éviter les foules. Au Rwanda, le gouvernement a placé des éviers partout, en particulier aux arrêts de bus. En Ouganda, tous les passagers arrivant dans le pays sont désinfectés avec des sprays antibactériens.

Soutien du personnel médical

L’Association des médecins avec l’Afrique Cuamm, qui est active sur le continent depuis 1950, prend des mesures pour soutenir son propre personnel médical mais aussi les personnels locaux en cas d’urgence. Le 13 mars dernier, en seulement 24 heures, le nombre de pays où des cas de coronavirus ont été recensés est passé de 9 à 15.

Les premières mesures adoptées concernent la fermeture des écoles pendant environ deux semaines, l’annulation des cérémonies publiques et des événements sportifs, mais un arrêt de l’entrée dans les différents pays est également envisagé.

Le Kenya a déjà bloqué les vols en provenance et à destination de l’Europe. L’Église locale a également reporté des initiatives telles que la Journée de la jeunesse dans l’archidiocèse d’Accra, au Ghana, prévue les 27 et 28 mars. Entre-temps, une journée de prière et de jeûne a eu lieu le 13 mars en Côte d’Ivoire. (cath.ch/vatnews/bc/cp)

Un agent de santé ivoirien de l'Institut national d'hygiène publique à l'aéroport Félix Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d'Ivoire | © KEYSTONE EPA/LEGNAN KOULA
17 mars 2020 | 15:09
par Carole Pirker
Partagez!