L’Aïd el Adha célébré par quelque 250 millions de musulmans d'Afrique

Environ 250 millions de musulmans d’Afrique ont célébré dimanche 11 et lundi 12 Août, la traditionnelle Fête de l’Aïd el Adha ou Fête du mouton, qui perpétue le geste du patriarche Abraham.

Appelée aussi Tabaski, en Afrique au sud du sahara, cette fête du sacrifice du mouton a lieu chaque année au 10e jour du mois de lunaire de dhou al-hijja, dernier mois du calendrier musulman.

L’Aïd marque en outre, la fin du Hadj, le grand pèlerinage aux lieux saints d’islam, en terre d’Arabie, qui s’est déroulée cette année en l’absence de pèlerins de la République démocratique du Congo (RDC). A cause de la fièvre hémorragique Ebola, les autorités saoudiennes ont interdit aux musulmans de ce pays d’Afrique centrale, d’effectuer le voyage de la Mecque pour accomplir ce cinquième pilier de l’islam.

L’Aid est aussi une fête de partage entre musulmans et non musulmans, qui cohabitent. Au Sénégal par exemple, des musulmans invitent chaque année des parents, amis, voisins ou collègues de service chrétiens au partage de viande de mouton. Le pays compte de nombreuses familles et couples mixtes musulmans et chrétiens. De même les fêtes chrétiennes (Pâques et Noël) sont aussi des moments de convivialité et de partage entre chrétiens et musulmans.

Le prix du mouton grimpe

A travers le continent, les populations ont vécu différemment la fête de la Tabaski. C’est le cas au Burkina Faso où l’extrémisme religieux violent s’est accentué cette année. Depuis 2015, l’ONU a 226 incidents. Face à cette situation d’insécurité, les convois d’animaux venant de cette région nord sont devenus rares. Le prix du mouton a grimpé à Ouagadougou, la capitale.

La Côte-d’Ivoire voisine a aussi souffert de l’insécurité le quotidien pro-gouvernemental «Fraternité matin » à écrire ce titre : «Fête de Tabaski : Les Djihadistes font grimper les prix du mouton »

La fête nationale tchadienne reportée

Au Tchad, en Afrique centrale, le gouvernement a reporté à plus tard, les festivités du 59e anniversaire de l’indépendance qui coïncide cette année avec la fête de la Tabaski, dimanche 11 août. Ce report a suscité des critiques de citoyens du pays. «C’est une atteinte à la laïcité «, a dénoncé un internaute, choqué par le fait qu’une «célébration religieuse » prenne le dessus sur l’accession du pays à la souveraineté internationale. De nombreux Tchadiens ont néanmoins salué cette décision de report du gouvernement, estimant qu’elle constitue «une reconnaissance de l’importance économique de la Tabaski ».

Au Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, avec une population de plus de 150 millions d’habitants à 45% musulmans, et 45% chrétiens, le gouvernement fédéral a décrété deux jours fériés: lundi 11 et mardi 12 Août, à l›occasion de l’Aîd el adah. Les tensions interreligieuses entre musumans et chrétiens sont monnaie courante dans le pays, (cath.ch/ibc/mp)

 

L’Aïd el-Kébir ou Aïd el-Adha
12 août 2019 | 16:49
par Maurice Page
Partagez!