International

Lancement vidéo des «rêves du pape François pour la Pan-Amazonie»

La première des quatre vidéos de la série «Chère Amazonie: les rêves du pape François pour la Pan-Amazonie», une réalisation de la maison de production brésilienne Verbo Films et du Réseau Ecclésial Pan-Amazonien (Repam), a été lancé lundi 6 juillet 2020.

A travers quatre épisodes – mais peut-être davantage, a laissé entendre la production –pour le moment en version espagnole et portugaise, l’objectif est de présenter chacun des rêves de l’exhortation du Saint-Père, lancée le 2 février 2020, dans sa tentative d’apporter son contenu dans les communautés locales de la région Pan-Amazonienne.

Cette première vidéo explique le rêve social, avec des témoignages de sept hommes et sept femmes représentant la diversité des territoires amazoniens (indigènes, ribeirinhos – habitants des bords des cours d’eau–, afro-descendants et agents pastoraux de six pays de la région), qui, en cette période pandémie, ont enregistré leur témoignage avec les moyens dont ils disposaient, comme le souligne Cireneu Kuhn, le directeur de Verbo Filmes dans une intervention préliminaire au film. 

«Donner vie au rêve du pape»

Ces témoignages ont été suggérés à Verbo Filmes par le Père Julio Caldeira et Mauricio Lopez, respectivement coordinateur du secteur Communication et secrétaire exécutif du Repam. C’est d’ailleurs la voix off de ce dernier qui accompagne les spectateurs tout au long du documentaire. Des témoignages qui, selon Mauricio Lopez, «s’efforcent de donner vie au rêve du pape François et à un futur d’espérance». «Ces rêves doivent être réalisés en ces temps difficiles», poursuit la voix off, «mais aussi au moment où nous fêtons les cinq ans de la parution d’encyclique Laudato si’».

Pour le secrétaire exécutif du Repam, «tout cela nous invite à regarder notre Maison Commune, pour voir comment nous l’avons abîmée, détruite et couverte de nos outrages. Mais nous devons reconnaître également toutes les possibilités que nous avons encore de la sauver». 

«Ecouter l’Amazonie et ses peuples»

Sur un ton solennel, la voix off de Mauricio Lopez rappelle ensuite que «nous sommes confrontés à l’opportunité d’embrasser notre foi, notre identité, tout ce qui nous fait croire en ce rêve du Royaume de Dieu et chercher d’autres formes pour une écologie intégrale». Il rappelle également que «la construction du processus synodal comporte plusieurs étapes, comme tout processus qui vaut la peine: des mains différentes, des cœurs différents, des volontés différentes».

Cela correspond à la volonté du pape François qui, à Puerto Maldonado, au Pérou, en janvier 2018, a indiqué clairement «son désir d’écouter d’Amazonie, ses peuples, ses cris, ses espoirs» et que les peuples de l’Amazonie cheminent avec lui. D’où l’importance qu’il a accordé à la connaissance de la diversité de l’Eglise d’Amazonie. 

Un souhait qui, rappelle le documentaire, a été concrétisé par l’Eglise de la région et qui, grâce à l’aide du Repam, a permis de réaliser un processus d’écoute synodale dans lequel ont participé 87’000 personnes: indigènes, riverains, paysans, afro-descendants… Dans ce processus d’écoute, les peuples amazoniens ont «partagé leur désir que les choses changent dans la mission de l’Eglise», selon Mauricio Lopez. (cath.ch/jcg/gr)

Forêt de l'Amazonie Brésilienne | AdC
7 juillet 2020 | 17:21
par Jean-Claude Gérez
Amazonie (87), Repam (16)
Partagez!