Mgr Carlo Maria Vigano est l'un des chefs de file des opposants au pape François | © Archdiocese of Boston/Flickr/CC BY-ND 2.0
Suisse

L’archevêque Vigano soutient les «anti-vax» suisses

L’archevêque Carlo Maria Vigano, ancien nonce apostolique aux Etats-Unis, a écrit début novembre 2021 une lettre ouverte soutenant les manifestants contre les mesures sanitaires en Suisse. Dans un discours aux forts accents complotistes et millénaristes, il attaque aussi bien les vaccins, que l’écologie ou encore les médias.

«Beaucoup d’entre vous n’auraient jamais pensé que la Suisse finirait par suivre l’Italie et d’autres nations en adhérant docilement aux diktats de l’élite», commence Mgr Vigano dans sa lettre ouverte. Le long texte est visible depuis le 11 novembre 2021 sur un certain nombre de sites ultra-conservateurs, dont Church Militant.

L’ancien nonce apostolique aux Etats-Unis s’est rendu célèbre en 2018 pour avoir accusé le pape François d’avoir couvert les agissements de l’ancien cardinal Theodore McCarrick, convaincu d’abus sexuels sur mineurs. Dans le sillage, il avait demandé la démission du pontife. Depuis lors, Mgr Vigano est devenu un «VIP» des forums d’extrême-droite. Le prélat s’est clairement inscrit dans la mouvance complotiste et anti-mesures sanitaires principalement portée par ces mêmes cercles.

La Suisse sous emprise du Nouvel Ordre Mondial?

Une «croisade» dont la lettre aux manifestants suisses est le dernier épisode en date. Elle se situe dans le contexte de la votation populaire du 28 novembre 2021 sur la Loi Covid. Les Suisses sont amenés à accepter ou non les mesures anti-pandémiques mises en place par le gouvernement, en particulier le «certificat Covid».

S’inquiétant que «l’empreinte du Nouvel Ordre Mondial est très marquée dans la vie des grandes villes suisses», l’archevêque américain désapprouve les décisions de la Confédération. «Et tout comme la Suède a été épargnée par les confinements et les masques, on aurait pu croire qu’en Suisse aussi, les mesures d’endiguement supposé de la contagion n’auraient pas adopté le modèle raté dont l’Italie est un exemple tragique».

Tout en apportant son soutien aux manifestants, le prélat américain leur pose cependant «quelques questions». Leur demandant d’abord: «Manifestez-vous à cause d’une limitation de vos libertés constitutionnelles, ou parce que vous vous rendez compte que ces premières mesures de contrôle ne sont que la première étape d’une annulation progressive de votre liberté individuelle (…)?»

Un virus «produit en laboratoire»?

Carlo Maria Vigano reprend là une constante de la théorie complotiste qui prétend que la pandémie de coronavirus est orchestrée par un «gouvernement mondial de l’ombre» cherchant à réduire l’humanité en esclavage. Il parle en effet des mesures anti-covid comme d’une «farce colossale (…) basée sur un virus produit en laboratoire qui a été diffusé afin de créer une pandémie d’urgence qui donnerait un prétexte pour mettre toute l’humanité sous contrôle.»

L’ancien nonce estime ainsi que «les prétendus vaccins sont inefficaces» et «qu’il existe un risque d’effets secondaires graves à court et à long terme».

Le contempteur du pape voit clairement une convergence entre les politiques «libérales» sur le plan social et les forces «d’asservissement» de l’humanité. «Ce sont précisément ceux qui vous parlent d’égalité des sexes, de droit à la ‘santé reproductive’, à l’euthanasie, à la gestation pour autrui et à la liberté sexuelle qui (…) d’ici peu, uniront le ‘Green Pass’ (nom du passe sanitaire en Italie, ndlr.) à votre carte d’identité numérique, à votre compte bancaire, à votre statut fiscal, salarial, social et sanitaire, et qui pourront ainsi – pour ›votre bien’ – décider si vous pouvez travailler, voyager, aller au restaurant, acheter un steak ou plutôt des insectes».

Dans le reste du texte, Mgr Vigano s’en prend également aux concepts d’éco-durabilité, à l’omniprésence d’internet, aux médias «engagés dans la diffusion de mensonges», ou encore à la globalisation.

La bataille de l’Apocalypse?

Pour l’ancien nonce, l’enjeu de cette lutte est de dimension carrément biblique. «Il ne s’agit pas d’un affrontement dans lequel nous pouvons vaincre l’ennemi commun par les seuls efforts humains; il s’agit d’un combat millénaire, où sont en jeu les destinées de l’humanité dans son ensemble, ainsi que de chacun d’entre nous individuellement, à la fois dans le temps et dans l’éternité».

Dans son message aux manifestants suisses, Mgr Vigano assure que les «partisans de la Grande Réinitialisation (Great Reset, ndlr.) sont intrinsèquement antichrétiens et antichristiques». Une rhétorique déjà utilisée à plusieurs reprises par l’archevêque. Il avait notamment écrit en juin 2020 une lettre de soutien à Donald Trump, qualifiant les défenseurs de ce dernier de «fils de la lumière», faisant face aux «fils des ténèbres». (cath.ch/com/arch/rz)

Mgr Carlo Maria Vigano est l'un des chefs de file des opposants au pape François | © Archdiocese of Boston/Flickr/CC BY-ND 2.0
16 novembre 2021 | 15:26
par Raphaël Zbinden
Partagez!