Détail du vitrail d'Alexandre Cingria représentant Nicolas de Flüe, dans la basilique Notre-Dame de Lausanne | © Fondation d'Olcah
Suisse

Lausanne: parrainer les vitraux de Notre-Dame

Pour financer la restauration des vitraux de la basilique Notre-Dame de Lausanne, la Fondation d’Olcah lance une grande action de parrainage. L’église située dans le quartier du Valentin abrite de précieuses œuvres signées par des artistes de renom.

Le projet de restauration des vitraux se situe dans le cadre d’un vaste chantier de rénovation de la basilique Notre-Dame de Lausanne, lancé en février 2021. Les travaux sont déjà bien avancés, avec notamment la remise à neuf de la majestueuse fresque de Gino Severini. Les décors et le dallage originaux se dévoilent également progressivement, note la Fondation d’Olcah, en charge de la recherche de fonds, dans un communiqué du 22 décembre 2021.

Fenêtres colorées réalisées en 1977 par Pierre Estoppey, dans la basilique Notre-Dame de Lausanne | © Fondation d’Olcah

Des œuvres somptueuses

Mais la réfection des vitraux reste une étape majeure, pour laquelle le financement manque encore. La basilique abrite des oeuvres précieuses, témoins des différentes restaurations qu’elle a connues.

Lors des travaux débutés en 1933, l’artiste vaudois Alexandre Cingria a conçu neuf lunettes alliant l’Art déco au cubisme dans la nef et le chœur. En 1941, il a réalisé un dixième vitrail, dans le clocher, mettant en scène Nicolas de Flüe.

En 1952, l’artiste verrier Paul Monnier a exécuté une somptueuse rosace de la Vierge de l’Apocalypse. Parmi les œuvres majeures, on trouve également celle du Vaudois Pierre Estoppey, qui est venue compléter, en 1977, ces décors en habillant la nef de douze vitraux aux mosaïques colorées.

Un patrimoine en danger

Au fil des décennies, ce patrimoine verrier s’est détérioré, souligne la Fondation d’Olcah. Il faut nettoyer l’intégralité des vitraux, réparer les plombs et les serrureries fines. Plusieurs morceaux de verre cassés doivent être remplacés. La Fondation invite donc à parrainer de façon symbolique un ou plusieurs vitraux afin de préserver ce patrimoine religieux et artistique exceptionnel. La démarche est simple: il s’agit d’acheter une ou plusieurs pièces de verre pour des sommes modiques ou plus importantes. (cath.ch/com/rz)

Détail du vitrail d'Alexandre Cingria représentant Nicolas de Flüe, dans la basilique Notre-Dame de Lausanne | © Fondation d'Olcah
23 décembre 2021 | 10:04
par Raphaël Zbinden
Partagez!