Le cardinal Raymond Burke est l'un des auteurs des 'doutes' (Photo:John Briody/Flickr/CC BY-ND 2.0)
International
Le cardinal Raymond Burke est l'un des auteurs des 'doutes' (Photo:John Briody/Flickr/CC BY-ND 2.0)

Le cardinal Burke a rencontré le ministre italien de l'Intérieur

18.06.2018 par I.Media

Le cardinal américain Raymond Leo Burke, ancien préfet du Tribunal suprême de la signature apostolique, et Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur italien, se sont brièvement rencontrés à Rome le 14 juin 2018, à l’occasion de la cérémonie de fin d’année académique de l’école supérieure des forces de police, a rapporté le quotidien anglais The Guardian le 17 juin 2018.

Ce ne serait pas la première fois que les deux responsables se croisent. En février 2017, certains médias avaient évoqué une rencontre discrète entre les deux hommes, qui ne font pas mystère de leur idéologie conservatrice. En revanche, Matteo Salvini n’a pour le moment pas encore eu d’audience avec le pape François.

Proches du point de vue idéologique

Par ailleurs, en octobre 2016, le chef de file de la Ligue du Nord, pari de la droite dure, avait relayé une vidéo dans laquelle le cardinal aux sympathies traditionalistes parlait de l’islam comme d’une “menace” et invitait à utiliser son “intelligence” dans la question des migrants afin de “savoir qui ils sont” et combien “en accepter de façon réaliste”. Le cardinal Burke est un féroce adversaire de l’ouverture prônée par le pape François.

Le cardinal américain avait une nouvelle fois remis en question, lors d’un colloque le 7 avril 2018 à Rome, l’autorité absolue du pape sur des questions de doctrine. L’événement était organisé par les milieux traditionalistes proches des auteurs des ‘dubia’ (doutes), qui s’opposent à certaines ouvertures exposées dans l’exhortation apostolique Amoris laetitia.

“Dans certaines circonstances, il faut désobéir au pape”, avait-il alors déclaré. Il est l’un des signataires de la lettre détaillant les ‘dubia’ envers l’exhortation apostolique, en novembre 2016. Les autres cardinaux impliqués étaient Mgr Walter Brandmüller, Mgr Carlo Caffara et Mgr Joachim Meisner. (cath.ch/imedia/pad/tab/be)

 


Matteo Salvini espère que la Vierge Marie lui fera gagner les élections | © Radio Alfa/Flickr/CC BY-NC-SA 2.0

Matteo Salvini invoque la Vierge, le cardinal Parolin réagit

Le cardinal polonais Konrad Krajewski, en charge de l'Aumônerie apostolique | © Vatican Media

Pour aider des familles démunies, le cardinal Krajewski rétablit le courant dans un immeuble

Actualités ›