Suisse

Le cardinal Henri Schwery s'en est allé

Le cardinal suisse Henri Schwery, de St-Léonard (VS), est décédé le 7 janvier 2021, à l’âge de 88 ans. Evêque de Sion de 1977 à 1995, il a, entre autres, encouragé la pastorale familiale et assuré le dialogue entre le pape Jean Paul II et le dissident Mgr Marcel Lefebvre à Ecône.

Le diocèse de Sion fait part, dans un communiqué du 7 janvier 2020, du décès d’Henry Schwery, au home Le Carillon, à St-Léonard (VS).

Né le 14 juin 1932 à St-Léonard, Henri Schwery est le dernier d’une fratrie de dix enfants. Il est ordonné prêtre le 7 juillet 1957, à l’âge 25 ans. Il étudie la théologie au grand Séminaire de Sion, puis à la Université pontificale grégorienne à Rome. Il est envoyé ensuite à Fribourg, par Mgr Nestor Adam, pour des études de sciences, en vue d’un enseignement futur au Lycée-Collège de Sion.

Etudes scientifiques et passe-temps pastoral

Pendant ses études scientifiques, il baigne toutefois dans la pastorale. Il est entre autres aumônier militaire, aumônier de la Jeunesse étudiante catholique, du Groupe scout de St-Léonard, de la Schola des Petits chanteurs de la cathédrale de Sion. Il est également accompagnateur des Foyers Notre-Dame et délégué au Centre romand des Vocations

Il obtient un diplôme universitaire en mathématiques et en physique théorique. De 1968 à 1972, il est directeur du petit Séminaire du diocèse (Pensionnat de la Sitterie), puis recteur du Lycée-Collège de Sion de 1972 à 1977.

Le pape Jean Paul II est reçu à Sion par Mgr Henri Schwery en 1984 | © CCRT

Nommé évêque de Sion par le pape Paul VI le 22 juillet 1977, il est consacré le 17 septembre 1977. «L’Esprit du Seigneur est notre joie et notre espérance» est sa devise épiscopale. Il est président de la Conférence des évêques suisses pour deux mandats successifs, de 1983 à 1988, période durant laquelle a eu lieu le voyage pastoral du pape Jean Paul II en Suisse, en 1984.

Comme évêque, il divise les décanats en secteurs pastoraux pour favoriser une meilleure synergie des forces pastorales et pour faire face au manque de prêtres qui se fait de plus en plus concret. Il fait construire un séminaire diocésain à Givisiez (FR) qui sera inauguré en 1986. C’est également sous son épiscopat – et après longuement convaincu le Conseil presbytéral – que le diaconat permanent est introduit dans le diocèse. Il ordonne deux diacres permanents durant son mandat, dont le premier pour la Suisse romande.

Lié à l’Abbaye de Saint-Maurice

Mgr Schwery entretien des liens fraternels avec l’Abbaye de Saint-Maurice et la communauté des chanoines. Il en résulte une bonne collaboration entre l’évêché et l’abbaye territoriale, et notamment dans la rédaction d’une convention relative aux domaines de juridictions respectives, qui est même saluée par le Saint-Siège. L’évêque est nommé chanoine d’honneur de l’Abbaye de Saint-Maurice en 1989.

A son élection comme cardinale en 1991, Mgr Henri Schwery est devenu un ‘people suisse’.

En 1990, il lance un «Triennat de la famille» pour redonner toute son importance et sa place à la famille chrétienne. Le 28 juin 1991, il est créé cardinal par Jean Paul II et porte le titre de cardinal-prêtre des Premiers Martyrs de Rome.

Evêque émérite et cardinal actif

Pour des raisons de santé, Henri Schwery démissionne de sa charge d’évêque en 1995. Une démission qui prend effet le 1er avril. Durant sa charge de cardinal au sein de la curie romaine, il est membre successivement de la Congrégation pour les causes des saints, de la Congrégation pour la discipline des sacrements et le culte divin, du Conseil pontifical pour les moyens de communication sociale et de la Commission cardinalice pour l’organisation et les finances du Saint-Siège.

Il est invité dans plusieurs villes d’Europe pour parler de pastorale, de société, mais aussi de sciences et d’énergies nucléaires. Il a publié plusieurs ouvrages sur le fonctionnement de l’Eglise et sur les Saints. Dès le 1er janvier 2008, il n’occupe plus de fonctions officielles au Vatican.

Dialogue avec Ecône

«L’élément douloureux de l’épiscopat de Mgr Schwery, lit-on dans les archives de l’évêché, est l’affaire d’Écône, sur le territoire du diocèse de Sion. Les traditionalistes de la Fraternité sacerdotale St-Pie X refusent les réformes du Concile Vatican II. Les nombreuses négociations entreprises par Rome n’aboutissent pas et en 1988, Mgr Marcel Lefebvre, chef de file des intégristes, ordonne plusieurs évêques à Écône, sans l’accord de Rome. C’est l’excommunication. Depuis, le mouvement traditionaliste, tout en restant présent, s’est fait plus discret et semble peu se développer sur le territoire du diocèse».

Sion, juin 1984. Mgr Schwery raccompagne le pape Jean-Paul II à son avion (Photo: Pierre Pistoletti)

L’élection du pape François en 2013 a beaucoup enthousiasmé Henri Schwery. Il percevait le nouveau pape un peu comme un disciple de l’Abbé Pierre, de Don Helder Camara, et du cardinal Cardijn.

Retour aux racines

Henri Schwery passe les dernières années de sa vie dans son village natal de Saint-Léonard (VS), en toute simplicité. Mais conscient toutefois d’avoir vécu «un parcours hors du commun».

En tant que prêtre, évêque et cardinal, Henri Schwery a marqué les esprits. Il était, dit-on, apprécié ou craint pour son caractère bien trempé et pour son franc-parler. Il abordait sans ambages et sans langue de bois tous les sujets sur lesquels il était interrogé. Durant ses visites pastorales, entre 1977 et 1988, il proposait à chaque fois une assemblée aux paroissiens, intitulée «Questions à l’évêque et réponse en direct».

En 2017, à la veille de son jubilé pour 60 ans de prêtrise et 40 ans d’épiscopat fêté à la cathédrale de Sion, Henri Schwery se livrait à bâtons rompus dans un grand entretien à cath.ch évoquant sans langue de bois, les étapes de sa vie et de sa carrière épiscopale et cardinalice. La même année, une interview-bilan est réalisée en vidéo par Bernard Jecker, passionné d’Histoire et de cinéma.

Mgr Henri Schwery a été le 6ème cardinal suisse de l’Histoire – après Matthieu Schiner, Gaspard Mermillod, Charles Journet, Benno Gut, et Hans Urs von Balthasar. Il sera suivi par le cardinal de Curie Gilberto Agustoni, le cardinal Georges Cottier puis le cardinal Kurt Koch, encore en poste à Rome.

La messe de sépulture sera célébrée le lundi 11 janvier à la cathédrale de Sion, dans le respect des directives sanitaires actuelles, précise le diocèse de Sion. Les places étant limitées, il ne sera pas possible aux fidèles de se joindre à la célébration «autrement que par la communion dans la prière». (cath.ch/arch/gr/rz)

Dates-clés:
14 juin 1932: naissance à Saint-Léonard
7 juillet 1957: ordination sacerdotale à Saint-Léonard
17 septembre 1977: ordination épiscopale à Sion
28 juin 1991: créé cardinal à Rome par le pape Jean Paul II
7 octobre 2017: jubilé à Sion pour 60 ans de presbytérat et 40 ans d’épiscopat.
7 janvier 2021: décès au hôme de son village natal de St-Léonard. GR

Le cardinal Henri Schwery est décédé le 7 janvier 2021 | © Pierre Pistoletti
7 janvier 2021 | 23:15
par Rédaction cath.ch
cardinal (70), Décès (91), FSSPX (63), Henri Schwery (14), Valais (117)
Partagez!