International

Card Hollerich dénonce les atteintes à la liberté religieuse dans l'UE

Exiger que les prédications lors de services religieux soient prononcées dans la langue nationale est une atteinte au droit fondamental à la liberté de religion, rappelle, le 21 janvier 2021, la Commission des épiscopats de l’Union européenne (COMECE).

Le président de la COMECE, le cardinal Jean-Claude Hollerich, a exprimé sa préoccupation vis-à-vis d’un projet de loi bientôt débattu au Danemark et qui pourrait entraver indûment le droit fondamental à la liberté de religion. Le texte prévoit que les prédications doivent être tenues dans la langue nationale.

Tout en respectant les processus législatifs nationaux, le cardinal luxembourgeois se dit préoccupé par une tendance plus large et croissante à la négligence du droit fondamental à la liberté de religion dans les États membres de l’Union européenne.

La COMECE comprend que l’objectif de la proposition est de prévenir la radicalisation et de contrer l’incitation à la haine et au terrorisme, mais elle estime que celle-ci aurait un impact négatif et discriminatoire, en particulier envers les confessions religieuses plus petites, souvent formées de communautés d’immigrés.

La COMECE encourage un dialogue intense et fructueux entre les autorités publiques compétentes et les Églises et communautés religieuses concernées. Elle soutient le rôle de la Commission européenne dans l’identification d’alternatives efficaces aux solutions juridiques invasives et potentiellement dommageables, conclut Mgr Hollerich. (cath.ch/com/mp)

Mgr Jean-Claude Hollerich, président de la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE) | © Grégory Roth
22 janvier 2021 | 11:49
par Maurice Page
Partagez!