Le cardinal John Henry Newman (1801-1890) sera canonisé l'an prochain

13.02.2019 par I.MEDIA

Le cardinal John Henry Newman (1801-1890) pourra être canonisé l’an prochain. Le pape François a autorisé le 12 février 2019 la publication du décret reconnaissant un miracle attribué à l’intercession du bienheureux cardinal.  Le pontife a également autorisé la promulgation de sept autres décrets ouvrant entre autres la voie à la béatification du cardinal József Mindszenty, ancien primat de Hongrie, héros de la résistance au communisme.

Le pape a reconnu un miracle attribué à l’intercession du haut prélat britannique, converti au catholicisme en 1843. Le cardinal John Henry Newman pourrait être canonisé dès l’année prochaine, après Pâques, à la suite de la reconnaissance d’un second miracle, avait déjà annoncé en novembre dernier Mgr Philip Egan, évêque de Portsmouth (Angleterre).

Ce miracle concernerait une femme du diocèse de Chicago (Etats-Unis) ayant souffert d′une grossesse mettant sa vie en danger et miraculeusement guérie après avoir prié le bienheureux théologien et fondateur de la congrégation de l′Oratoire de saint Philippe Néri en Angleterre. Après la reconnaissance de la guérison miraculeuse d′un diacre américain, le cardinal Newman avait été béatifié par le pape Benoît XVI en 2010, lors de sa visite en Grande-Bretagne.

A également été reconnu le miracle attribué à la bienheureuse Marie Thérèse Chiramel Mankidyan (1876-1926), religieuse indienne, fondatrice des Sœurs de la Sainte-Famille de Thrissur (Inde). Les principaux objectifs de cette congrégation sont l’éducation des filles, l’assistance aux malades ou encore l’aide aux plus nécessiteux.

Dans le même décret, a été reconnu le martyre du serviteur de Dieu Vittorio Emilio Moscoso Cárdenas, un prêtre de la Compagnie de Jésus. Né à Cuenca (Equateur), le 21 avril 1846, il a été tué en haine de la foi, à Riobamba, dans son pays natal le 4 mai 1897.

Les vertus héroïques d’un cardinal, de deux prêtres et deux religieuses

Par ailleurs, l’évêque de Rome a approuvé des décrets reconnaissant les vertus héroïques du cardinal József Mindszenty, ancien archevêque d’Esztergom et primat de Hongrie. Né à Csehimindszent (Hongrie) le 29 mars 1892 et décédé à Vienne (Autriche) le 6 mai 1975, il s′était farouchement opposé aux dictatures fasciste et communiste de son pays.

Le pontife a également reconnu les vertus héroïques de deux prêtres : le Père italien Giovanni Battista Zuaboni, fondateur de l’institut séculier de la Sainte-Famille et le Père espagnol Emanuele García Nieto. Le premier est né à Vestone (Italie) le 24 janvier 1880 et est décédé à Brescia, dans son pays natal, le 12 décembre 1939. Quant au second, il est né à Macotera (Espagne) le 5 avril 1894 et décédé à Comillas, dans ce même pays, le 13 avril 1974.

Sont en outre reconnues les vertus héroïques de deux religieuses : Serafina Formai, fondatrice de la Congrégation des Sœurs missionnaires du Bon Message, et Maria Berenice Duque Hencker, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de l’Annonciation. La première est née à Casola Lunigiana (Italie) le 28 août 1876 et décédée à Pontremoli (Italie) le 1er juin 1954. La seconde est née à Salamina (Colombie) le 14 août 1898 et décédée à Medellín (Colombie) le 25 juillet 1993. (cath.ch/imedia/pad/mp)


Edvige Carboni a été béatifiée le 15 juin 2019 (dr.)

Edvige Carboni, ”une référence” pour les femmes d'aujourd'hui 

Le pape a béatifié sept évêques gréco-catholiques martyrs du communisme | capture d'écran Vatican media

Le pape demande aux gréco-catholiques de vaincre la rancœur par la charité et le pardon

Actualités ›