Vatican

Le cardinal Pell dénonce l'incompétence de membres de la Curie

«Il existe un lien étroit entre l’incompétence et le fait d’être dévalisé», a déclaré le cardinal George Pell lors d’un webinaire organisé par The Global Institute of Church Management relayé par le média italien Il Messagero le 16 janvier 2021. L’ancien préfet du Secrétariat pour l’économie a par ailleurs salué la réforme financière engagée par le pontife.

En novembre 2020, le pape actait formellement le transfert de fonds gérés jusqu’à présent par la Secrétairerie d’État à l’Administration du patrimoine du Siège apostolique (APSA). Cette étape «nécessaire» a été applaudie par le cardinal australien: selon lui, il sera désormais plus facile de mettre fin à des mouvements opaques.

L’affaire de «l’immeuble londonien» aurait pu être évitée

«Il existe un lien étroit entre l’incompétence et le fait d’être dévalisé», a par ailleurs exprimé l’Australien. «S’il y a des personnes compétentes qui savent ce qu’elles font, il est beaucoup plus difficile de se faire voler», a-t-il insisté en appelant le Vatican comme les diocèses du monde entier à la transparence. Lorsqu’il était au Vatican, le fait de savoir qui était chargé de gérer l’argent était «secondaire», a encore dénoncé l’ancien préfet.

De nombreux scandales financiers – à l’instar de l’achat controversé d’un immeuble à Londres, dont la perte est estimée selon lui à un ou deux millions d’euros – auraient pu être évités si un audit externe prévu en 2016 n’avait pas été annulé, a également révélé le haut prélat.

Un conseil d’experts pour gérer les investissements du Vatican?

Le fait de créer un conseil d’experts pour gérer les investissements du Vatican, un projet du pape, serait une «chose vitale». «Je ne suis pas sûr que le Vatican puisse continuer à perdre de l’argent comme nous en perdons», a-t-il ajouté. Les problèmes financiers du Vatican, très structurels, ne sont pas seulement liés au coronavirus, a-t-il insisté.

Le cardinal Pell a encore dénoncé le fait que l’argent du Denier de Saint-Pierre ait été utilisé pour faire des investissements: «Si des donateurs offrent de l’argent à l’Église dans un but précis, l’argent doit être utilisé pour ce but (…) et non pour autre chose». «Je n’ai pas été favorable à ce que la majorité du Denier de Saint-Pierre soit utilisée pour équilibrer les comptes, pour minimiser le déficit», a-t-il poursuivi. Il confie ainsi avoir fait pression pour que les rapports du Vatican puissent rendre compte du fait que le Denier ait été utilisé en partie pour le bon fonctionnement de la Curie.

Saluant les récents progrès du Vatican en matière financière, le cardinal a également commenté le rôle du pape sur ce plan: «Il est comme le chef de file de toute organisation. Ce n’est pas parce qu’il décide que quelque chose doit se faire que cela suit automatiquement». C’est pourquoi, il a plaidé pour un renouvellement de la culture financière dans les diocèses du monde entier et pour un enseignement de la finance dans les séminaires. (cath.ch/imedia/cg/rz)

Le pape François avance dans sa réforme du système financier du Saint-Siège | © Harry Strauss sur Pixabay
17 janvier 2021 | 18:03
par I.MEDIA
Partagez!