Le Cidoc, à Lausanne, a fêté ses quinze ans

Lausanne, 04.10.2015 (cath.ch-apic) Le «Centre pour l’information et la documentation chrétiennes», connu sous son sigle Cidoc, a fêté ses quinze ans, le 2 octobre 2015, à Lausanne. L’institution œcuménique dirigée par Robin Masur est un partenaire apprécié et incontournable de la documentation et de prêts de livres, DVD et objets en tous genres.

«Le Cidoc n’existe pas pour lui-même, mais pour rendre service. C’est un centre de compétences pour les personnes qui travaillent en Eglise»: voilà la mission du Cidoc, décrite par Robin Masur, chef de service. Le soir du 2 octobre, l’institution sise au Centre universitaire catholique (CUC), sous-gare à Lausanne, a fêté ses quinze ans d’existence en présentant la palette de ses activités devant une quarantaine d’invités et d’amis.

Sa création, en l’an 2000, a uni le Centre catholique de documentation et le Service protestant équivalent, alors installé à la rue de l’Ale à Lausanne. Un pari sur l’œcuménisme «qui a démontré son utilité et sa pertinence», a souligné Robin Masur. Un exemple qui «a inspiré les activités œcuméniques dans d’autres domaines», a certifié de son côté Susana Garcia, secrétaire générale de la Fédération des paroisses catholiques du canton de Vaud (Fedec).

Le butaï

Le Cidoc, c’est 23’000 documents pour les catéchistes et utilisateurs de tous ordres: un matériel hétéroclite: livres, revues, DVD, objets et outils d’animation. «Quel est le document le plus emprunté au Cidoc depuis quinze ans?», a malicieusement demandé le chef de service. C’est le butaï, un théâtre japonais en bois, qui permet de raconter des histoires bibliques. Les objets les plus divers figurent dans la vaste collection du Centre: marionnettes, beamers, écrans, matériel audio-visuel, etc.

Le Cidoc répond également à des demandes précises: «Comment raconter à des 5-6 ans le récit de la tempête apaisée?» «Avez-vous des partitions de Jo Akepsimas?», «…Des récits de conversion?»: de telles demandes arrivent au service.

12’000 prêts documentaires annuels

De fait, les quelques 12’000 prêts documentaires annuels concernent pour moitié les livres, pour 30% des DVD et pour 10% des revues. Et la collaboration avec les services cantonaux équivalents permet, par l’intermédiaire du Service multimédia des Eglises (SME), de satisfaire bien des requêtes.

Nouveau défi pour 2016: en raison des travaux d’assainissement du CUC, le Cidoc va quitter le premier étage du 29, boulevard de Grancy, pour passer au rez-de-chaussée. Une manière de se rendre plus proche de ses quelque 3’000 visiteurs annuels. (apic/bl/be)


Informations utiles:

Cidoc, 29, Boulevard de Grancy, à Lausanne.

Tél. 021 614 03 00. Internet: www.cidoc.ch; courriel: info@cidoc.ch

Jean-Pierre Gullo, président du conseil de Fondation du CIDOC, devant le 'butaï', théâtre japonais
4 octobre 2015 | 12:06
par Jacques Berset
Partagez!