Vatican

Le grand imam de l’Université d’Al-Azhar reçu au Vatican

Le projet de construction d’un grand centre interreligieux à Abou Dhabi a été présenté le 15 novembre 2019 au pape François lors de la visite au Vatican d’Ahmed al-Tayeb, grand imam de l’Université d’Al-Azhar, au Caire, principale autorité de l’islam sunnite dans le monde. Il s’agissait de la cinquième rencontre entre les deux hommes au Vatican.

La délégation accompagnant Ahmed al-Tayeb, composée notamment de l’ambassadeur d’Egypte près le Saint-Siège, Mahmoud Samy, ainsi que du vice-premier ministre des Emirats arabes unis (EAU), Saif Bin Zayeb Al Nahyan, a présenté le projet baptisé «Maison de la famille d’Abraham». Ce centre interreligieux réunit une mosquée, une église et une synagogue, toutes trois réalisées sur un modèle similaire et selon un style ultra-moderne.

Fraternité humaine

Ce projet avait été annoncé lors de la visite du pape François aux Emirats arabes unis en février 2019 et se fixe pour objectif de promouvoir le dialogue interreligieux dans le monde. Il devrait abriter un conseil permanent «de la fraternité humaine».

Le  grand imam Ahmed al-Tayeb a été reçu en audience au Vatican afin d’évoquer les objectifs fixés dans le document sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune, élaboré en août 2019. En tant que cheikh d’Al-Azhar, Ahmed al-Tayeb a été accueilli tel un chef d’Etat.

Rencontre chaleureuse

Il a en effet été invité à s’assoir face au pontife. Les règles de protocole du Saint-Siège impliquent en général d’installer les ministres et autres personnalités sur une chaise mise sur le côté du bureau pontifical. Le pontife a salué chaleureusement l’imam, lui confiant être «rempli de joie» par cette visite.

Pendant cet entretien d’une quinzaine de minutes, les deux hommes ont évoqué leur rencontre aux Emirats arabes unis de février dernier. Ils ont alors abordé les initiatives prises par le Comité supérieur constitué en septembre dernier pour atteindre les objectifs fixés dans le Document sur la fraternité humaine. Ce texte réunit une série de points d’entente entre les religions catholique et musulmane et vise à être proposé aux responsables religieux du monde entier.

Protection des mineurs

Ces entretiens «cordiaux» se sont également axés sur la protection des mineurs dans le monde numérique, thème d’un congrès intitulé ‘Promoting digital child dignity’ se déroulant les 14 et 15 novembre au Vatican. Lors de son discours devant les participants la veille, le pape argentin s’était réjoui de la présence de nombreux responsables religieux à ce congrès, dont le grand imam. Œuvrer en faveur la protection des mineurs, avait-il souligné, témoigne «d’être ensemble des témoins de l’amour de Dieu pour chaque personne».

Ahmed al-Tayeb a remis à l’évêque de Rome à cette occasion une sphère en céramique ornée d’une femme sur un chameau. Sur le ton de la plaisanterie, l’imam a alors expliqué au pontife que cela représentait l’homme au service de la femme. Le pape a esquissé un sourire et manifesté son approbation, avant de lui offrir une sculpture d’olivier accompagnée d’une colombe. «C’est un symbole de paix (…), il faut travailler [en ce sens]», a-t-il alors déclaré.

Tolérance religieuse à Dubaï

Selon des sources officielles émiraties, les  Emirats arabes unis abritent quelque 40 églises, deux temples hindous, un temple sikh et un monastère bouddhiste au service des communautés d’expatriés. De même une communauté juive se réunit et pratique sa religion à Dubaï dans une synagogue logée dans une villa discrète, avec l’approbation tacite des autorités, selon la presse israélienne. (cath.ch/imedia/ah/be)

Le pape François a reçu pour la 5e fois le grand imam d'Al-Azhar au Vatican le 15 novembre 2019 | © Vatican Media
18 novembre 2019 | 10:34
par I.MEDIA
Partagez!