Vatican

Le médecin du pape impliqué dans une affaire d’abus de pouvoir

Roberto Bernabei, médecin personnel du pape François nommé le 28 février 2021, est impliqué dans une affaire de favoritisme dans l’attribution d’une chaire universitaire, annonce le quotidien florentin La Nazione le 10 mars. Il fait partie de 29 responsables, membres notamment de la section universitaire de l’hôpital Careggi à Florence, actuellement interrogés par la justice italienne dans cette affaire.

La presse locale a surnommé ce scandale qui s’étend à plusieurs universités italiennes l’affaire «Concorsopoli» – mot-valise fusionnant concours et Monopoly. Il s’agit de l’attribution de postes au sein d’institutions hospitalières – qui se fait sur concours et examination de dossier – à des «gagnants prédéterminés». Dans le cas du docteur Bernabei, l’attribution d’une chaire de gériatrie – sa spécialité – à un interne de l’hôpital Careggi pose problème.

Roberto Bernabei plaide l’erreur de bonne foi, considérant que les actes du dossier qui lui avaient été transmis justifiaient la nomination de l’interne. La police financière a par ailleurs effectué une perquisition chez le docteur du pape à Rome. La Nazione souligne que la commission qui a permis cette nomination illégale à une chaire de gériatrie comporte deux autres personnes, dont une serait un des acteurs clé dans l’affaire des attributions illégales des chaires universitaires. (cath.ch/imedia/cd/rz)

L'hôpital Careggi, à Florence, est au coeur de l'affaire d'abus de pouvoir | © Wikimedia Commons/sailko/CC BY-SA 3.0
11 mars 2021 | 11:36
par I.MEDIA
Italie (171), Justice (72), médecine (37), Roberto Bernabei (2)
Partagez!