Le pape se rend à Abou Dabi pour une messe et une rencontre interreligieuse complémentaires. | ©Flickr/teseum/CC BY-NC 2.0
Vatican
Le pape se rend à Abou Dabi pour une messe et une rencontre interreligieuse complémentaires. | ©Flickr/teseum/CC BY-NC 2.0

Le pape à Abou Dabi: une messe inédite et le dialogue interreligieux

03.02.2019 par I.MEDIA

En encourageant le dialogue interreligieux, le pape François “donnera de la force“ aux communautés chrétiennes des Emirats arabes unis, lors de son voyage apostolique dans le pays du 3 au 5 février 2019, a déclaré le 1er février Alessandro Gisotti, directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège.

La messe et la rencontre interreligieuse sont parfaitement complémentaires, a encore estimé Alessandro Gisotti. En renforçant le dialogue interreligieux, le pape donnera de la force aux communautés locales très dynamiques car constituées de nombreux jeunes originaires pour la plupart des Philippines et d’Inde. “Le thème des migrants devrait également être évoqué par le pape“.

Une messe inédite

Quelque 120’000 personnes assisteront à la célébration eucharistique le 5 février dans le stade Zayed Sports City, parmi lesquelles des musulmans, a expliqué le directeur ad interim au cours d’une conférence de presse. Le pape circulera en papa mobile à l’intérieur comme à l’extérieur du complexe pour saluer les foules qui n’ont pas pu y rentrer, compte tenu de sa capacité insuffisante.

C’est la première fois qu’un pape célébrera une messe dans la péninsule, a rappelé Alessandro Gisotti au cours d’une conférence de presse. Cela constitue donc un événement “quasi inespéré“ pour les fidèles. Il s’agit en effet de la toute première messe célébrée en public, ce qui est normalement interdit dans le pays.

700 participants de toutes les religions

Mais le cœur du message, a insisté le directeur du bureau de presse, sera bien le dialogue interreligieux. Lors de la rencontre interreligieuse, 700 participants seront présents, dont des autorités du pays, ainsi que des personnalités chrétiennes, telles que le cardinal Bechara Boutros Raï, patriarche Maronite d’Antioche ou Ibrahim Isaak Sidrak, primat de l’Eglise catholique copte d’Egypte. Des rabbins polonais, américains et allemands devraient également y participer.

Contrairement aux voyages habituels, il n’y aura pas de discours officiel en début de visite devant les autorités civiles et politiques. A son arrivée, le pape devrait donc rejoindre directement un salon protocolaire accompagné du prince émir d’Abou dabi, ben Zayed Al Nahyane.

Présent pendant toute la visite, le cheikh Ahmed al-Tayeb accueillera également le pape à son arrivée. Il s’agira de leur cinquième entrevue. Les deux hommes se retrouveront notamment lors de la rencontre avec le Conseil musulman des anciens, une fondation internationale créée en 2014, à l’initiative de la rencontre interreligieuse qui suivra. (cath.ch/imedia/ah/bh)


Les responsables des communautés composant la Plateforme de dialogue interreligieux du canton de Vaud | © EERV – Gérard Jaton

La Plateforme du dialogue interreligieux du canton de Vaud condamne les attentats au Sri Lanka

Le covoiturage permet aux personnes d'entrer en contact (gomesse.fr)

GoMesse, premier site de covoiturage pour aller à la messe

Actualités ›