Vatican

Le pape accepte la démission de l’évêque français Mgr Santier

Le pape François a accepté la renonciation de Mgr Michel Santier. L’évêque français de Créteil, qui n’a pas atteint 75 ans, l’âge de la retraite, est affaibli par une maladie pulmonaire et atteint du coronavirus. Il a affirmé ne pas avoir les forces nécessaires pour poursuivre son ministère. 

«J’étais habitué au grand air de la Normandie et de la Vendée», explique Mgr Santier dans sa lettre adressée aux fidèles du Val-de-Marne, et «l’air pollué de la région parisienne ne me convient pas. Cela a conduit à des difficultés pulmonaires et les médecins ont diagnostiqué de l’asthme qui a entraîné aussi l’apnée du sommeil».

Le prélat a donc sollicité le pontife à la fin de l’année 2019 pour lui remettre sa charge constatant qu’il n’aurait plus les forces physiques pour poursuivre son ministère.  Au mois d’avril dernier, l’évêque français a ensuite contracté le coronavirus ce qui l’a poussé à être hospitalisé près de quatre semaines. À sa sortie d’hôpital, le nonce apostolique en France, Mgr Celestino Migliore, lui a transmis la réponse favorable du pape.

Mgr Santier était responsable du diocèse depuis 2007, où il a conduit un synode et consacré la nouvelle cathédrale. Ce Normand, auparavant évêque de Coutances, a également créé en 1977 la communauté charismatique Réjouis-toi, puis de Luçon. Le prélat qui n’a pas atteint 75 ans, l’âge canonique de la retraite, annonce se retirer en Normandie. Aucun prélat n’a pour l’heure été désigné par le Saint-Siège pour lui succéder au diocèse de Créteil. (cath.ch/imedia/ah/cp)

Le pape François a accepté la renonciation pour raisons de santé de Mgr Santier, ici à la veillée pour la vie en mai 2015 en la cathédrale Notre-Dame-de-Paris | © Olivier LPB / Wikimedia Commons / CC-BY-SA 4.0
7 juin 2020 | 13:40
par I.MEDIA
Partagez!