Le pape appelle à développer la vie fraternelle des prêtres

01.10.2018 par I.MEDIA

Pour relancer les vocations, il faut développer la qualité de la vie fraternelle des prêtres dans leur vie quotidienne, a indiqué le pape François aux prêtres du diocèse de Créteil, en France, reçus en audience le 1er octobre 2018 dans la salle Clémentine du Palais apostolique au Vatican.

″Nous vivons dans un contexte où la barque de l’Eglise est confrontée à des vents contraires et violents, à cause notamment des fautes graves commises par certains de ses membres″, a déploré le pape devant ces prêtres et leur évêque Mgr Michel Santier. Face à cela, il ne faut pas oublier l’humble fidélité au quotidien de leur ministère.

La vie fraternelle ne doit en particulier pas être négligée, a souligné le pape, entre les prêtres et au sein de leurs communautés. Il faut en favoriser et en développer la qualité, a-t-il recommandé. De cette manière, les prêtres seront témoins de l’espérance ″qui ne déçoit pas″ et source d’une joie “que nul de peut ravir”. Cet exemple de vie permettra, selon lui, à des jeunes d’accueillir l’appel du Seigneur au sacerdoce ou à la vie consacrée.

Références à Madeleine Delbrêl

A deux reprises dans son discours, le pape François a mentionné Madeleine Delbrêl (1904-1964), qui a longtemps vécu dans le diocèse de Créteil. La citant, il a notamment appelé les prêtres à demander à l’Esprit Saint de les accompagner dans l’exercice de leur ministère afin de ″rendre l’Eglise de Jésus-Christ aimable et aimante″.

Convertie au catholicisme à l’âge de 20 ans, Madeleine Delbrêl a créé des équipes permettant de vivre pleinement “l’appartenance à Dieu” tout en étant laïc. Sa cause de béatification a été introduite en 1990. En janvier dernier, la Congrégation pour les causes des saints a reconnu les vertus héroïques de la mystique française. La reconnaissance d’un miracle obtenu par son intercession sera nécessaire à son éventuelle béatification. (cath.ch/imedia/pad/mp)


Tintinophile convaincu, Philippe Matthey est responsable de la pastorale de la famille à Genève. | © Christine Mo Costabella

Philippe Matthey: Tintin squatte la cure

Alessandro Gisotti, directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège | capture youtube.com

En cas de paternité, les prêtres doivent démissionner, rappelle le Saint-Siège

Actualités ›