Le pape François a exhorté à prendre exemple sur la pauvre veuve | © Ted/Flickr/CC BY-SA 2.0
Vatican

Le pape appelle à «libérer le sacré de ses liens avec l'argent»

«Il est important de libérer le sacré de ses liens avec l’argent», a déclaré le pape François lors de l’Angélus du 7 novembre 2021. Il a vanté, à rebours, les mérites d’une foi «sans fioritures extérieures, mais sincère à l’intérieur».

Le pontife, devant une large foule rassemblée sur la place Saint-Pierre, a commenté l’Évangile du jour (Mc 12,41) qui opposait les dons ostentatoires des scribes du Temple à Jérusalem au don radical de la femme pauvre qui donne tout ce qu’elle a. Un épisode qui invite à «mieux regarder», a-t-il insisté, et à se méfier des hypocrites.

Le pape a exhorté à ne pas fonder, tel les scribes, sa vie «sur le culte de l’apparence, de l’extériorité» et pire, à ne «pas plier la foi à [ses] propres intérêts». Il a rappelé que ceux qui utilisent «la religion pour s’occuper de leurs affaires, abusant de leur autorité et exploitant les pauvres», font partie du «mal du cléricalisme».

Guérir de l’hypocrisie

Au contraire, le chemin à suivre est celui de la veuve, «maître de foi» qui «n’a plus rien, mais […] trouve son tout en Dieu», a affirmé le pape François. «Elle n’a pas peur de perdre le peu qu’elle a, car elle a confiance en l’abondance de Dieu, qui multiplie la joie de ceux qui donnent», a-t-il encore souligné.

«Ses pièces sonnent plus belles que les grandes offrandes des riches, car elles expriment une vie consacrée à Dieu avec sincérité», a continué le pontife. C’est seulement ainsi, a-t-il conclu, que l’on peut «guérir» de la «maladie dangereuse de l’âme» qu’est l’hypocrisie. (cath.ch/imedia/cd/rz)

Le pape François a exhorté à prendre exemple sur la pauvre veuve | © Ted/Flickr/CC BY-SA 2.0
7 novembre 2021 | 14:22
par I.MEDIA
Angélus (175), argent (17), cléricalisme (23), Pauvreté (173)
Partagez!