Le pape approuve la béatification de martyrs de la guerre civile espagnole et d'un moine lituanien 

09.11.2018 par I.MEDIA

Le pape François a autorisé, le 7 novembre 2018, la Congrégation pour la cause des saints à béatifier trois martyrs de la guerre civile d’Espagne, mais aussi un moine lituanien et deux Italiennes. Le pontife a également autorisé la congrégation à reconnaître les vertus héroïques de 10 servants de Dieu.

Au cours d’une audience avec le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour la cause des saints, le pape a autorisé la promulgation d’un décret de béatification equipollente du serviteur de Dieu, Michal Giedrojć (1420-1485), moine lituanien de l’Ordre de Saint-Augustin. Originaire d’une famille princière, ce nouveau bienheureux a longtemps été vénéré comme un saint pour une série de miracles et de guérisons après sa mort. Sa cause de béatification avait été ouverte en 1521 avant d’être close par Urbain VII, puis rouverte plus tard au XXe siècle.

La béatification équipollente, décidée par un simple décret du pape, ne nécessite pas de reconnaissance d’un miracle et concerne d′anciennes figures, dotées déjà d’un culte local relativement étendu.

Des martyrs de la guerre civile espagnole

Etudiants du séminaire d’Oviedo (Espagne), Angelo Cuartas Cristóbal et huit de ses compagnons ont été reconnus martyrs le même jour. Tous ont été tués dans la haine de la foi à Oviedo entre 1934 et 1937, pendant la guerre civile espagnole. Le Saint-Siège reconnaît également le martyre de Mariano Mullerat i Soldevila (1897-1936). Ce médecin espagnol a lui aussi été assassiné pendant la guerre civile espagnole, en haine de la foi, à El Pla, près de La Arbeca.

Ils s’ajoutent donc aux 16 martyrs béatifiés par le cardinal Angelo Becciu le 10 novembre 2018 à la basilique de Barcelone, tous victimes de la persécutions religieuses entre 1936 et 1937, pendant la guerre civile espagnole.

Est également reconnu le martyre du serviteur de Dieu américain Giacomo Alfredo Miller (1944-1982), un frère profès de l’Institut des Frères des écoles chrétiennes, tué en haine de la foi à Huehuetenango (Guatemala).

Miracles

L’Eglise reconnaît également un miracle attribué à l′intercession d′Edvige Carboni (1880-1952). Cette religieuse sarde a connu des extases et des visions d’anges. Sur un journal spirituel, elle a mentionné des apparitions du Christ ainsi que de saints tels que l′Italienne Gemma Galgani ou saint Jean Bosco. Elle subissait des attaques du démon et portait les stigmates.

Le pape permet également la reconnaissance d’un miracle attribué à l′intercession de Benedetta Bianchi Porro (1936-1964). Cette étudiante italienne en médecine a été remarquée pour son comportement et sa foi en dépit de la maladie.

Dix nouveaux vénérables

Lors de la même audience avec le cardinal Becciu, le pape François a autorisé la reconnaissance des vertus héroïques concernant six hommes et quatre femmes:

Mgr Giovanni Jacono (1873-1957), évêque de Caltanissetta en Sicile.

Mgr Alfredo Maria Obviar (1889-1978), fondateur des Missionnaires catéchistes de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et premier évêque de Lucena (Philippines).

Père Giovanni Ciresola (1902-1987), prêtre diocésain et fondateur de la Congrégation des pauvres servantes du précieux sang et du Cénacle de la charité.

Père Père Luigi Bosio (1909-1994), prêtre diocésain.

Sœur Raffaella della Passione (1836-1918), Raffaella Veintemilla dans le siècle, fondatrice de la Congrégation des augustiniennes filles du saint sauveur.

Sœur Maria Antonia di Gesù (1700-1760), Maria Antonia Pereira y Andrade dans le siècle, professe de l’Ordre des carmes déchaussés.

Sœur Arcangela Badosa Cuatrecasas (1878-1918), religieuse de la Congrégation des Sœurs de la bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel.

Sœur Maria Addolorata del Sacro Costato (1920-1954), Maria Luciani dans le siècle, religieuse de la Congrégation des Sœurs de la Passion de Jésus Christ.

Luigi Maria Raineri (1895-1918), de la Congrégation des clercs réguliers de saint Paul.

Lodovico Coccapani (1849-1931), laïc de l′Ordre franciscain séculier.

(cath.ch/imedia/pad/rz)


Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, a présidé la cérémonie des obsèques du Père Jacques Hamel (Photo:EPA Christophe Petit Tesson/Keystone)

Mgr Lebrun remet le dossier du Père Hamel au Vatican en vue de sa béatification  

Le bienheureux Pier Giorgio Frassati est une des figures citées par le pape dans “Christus vivit“. | Domaine public.

“Christus vivit“: des exemples à suivre

Actualités ›