Pape François, basilique Saint-Pierre, 15.02.15 (photo Keystone)
International
Pape François, basilique Saint-Pierre, 15.02.15 (photo Keystone)

Le pape au Congrès eucharistique de Cebu: tout chrétien doit être missionnaire

31.01.2016 par I.Media

Dans un monde qui a besoin du message de la tendresse, du pardon et de la miséricorde du Père, il est urgent que chaque chrétien soit un missionnaire. C’est le sens du message vidéo enregistré par le pape François et diffusé le 31 janvier 2016 au dernier jour du 51e Congrès eucharistique international organisé à Cebu, aux Philippines.

Le thème de ce Congrès -“Christ en nous, l’espérance de la gloire” – est d’une grande actualité, a estimé le pape François. Car le Christ est “présent dans son Eglise par l’Eucharistie”, et “la présence du Christ parmi nous est non seulement un réconfort, mais aussi une promesse de joie éternelle et de paix”, ainsi qu’une invitation à être missionnaire.

“Lorsque nous pensons aux conflits, aux injustices et aux crises humanitaires urgentes qui marquent notre époque, assure le pape, nous nous rendons compte combien il est important que chaque chrétien soit un vrai disciple missionnaire qui porte la bonne nouvelle de l’amour du Christ à un monde qui a tant de besoin de réconciliation, de justice et de paix”.

L’Eglise doit apporter “le baume de l’amour”

En cette Année sainte de la Miséricorde, toute l’Eglise est appelée “à apporter le baume de l’amour miséricordieux de Dieu à toute la famille humaine, à panser les blessures, portant ainsi l’espoir là où le désespoir semble si souvent prendre le dessus”.

Le pape est revenu sur l’importance du partage des repas avec les disciples, “mais aussi, et surtout, avec les pécheurs et les parias”. Comme Jésus, invite le pape, nous devons “tendre la main aux autres, dans un esprit de respect et d’ouverture, afin de partager avec eux le don que nous avons reçu”.

Le lavement des pieds, “signe d’humilité et d’amour inconditionnel”

Ensuite, le pape a expliqué le lavement des pieds. Lorsque Jésus lave les pieds de ses disciples, c’est un “signe d’humilité et d’amour inconditionnel”. Ainsi, explique le pape François, “il nous enseigne la volonté d’aider les autres, qui est aussi au cœur du disciple missionnaire”.

Il a donné en exemple la solidarité, la générosité et la bonté dont ont fait preuve les Philippins après le passage du typhon en 2015, qui avait causé d’immenses dégâts. “Les gens ont commencé à reconstruire non seulement les maisons, mais aussi la vie”.

La capitale hongroise, Budapest, accueillera en 2020 le prochain Congrès eucharistique international, a aussi annoncé le pape dans ce message. (cath.ch-apic/radvat/imedia/ami/be)


Les Pères Carlos Eugenio Irarrázaval Errázuriz et Alberto Ricardo Lorenzelli | Conférence épiscopale du Chili

Le pape François ordonne un nouvel évêque pour le Chili

Saint François d'Assise (1182-1226), fondateur de l'ordre des frères mineurs, par Francisco de Zurbarán, Ancienne Pinacothèque de Munich | Domaine-public

Formation continue des religieux pour éviter "l’hémorragie des abandons"

Actualités ›