Vatican

Le pape aurait donné «un congé de durée indéterminée» à Mgr Gänswein

L’étoile de Mgr Georg Gänswein, préfet de la Maison pontificale et secrétaire personnel du pape Benoît XVI, serait-elle en train de pâlir ? Le pape François lui aurait accordé «un congé de durée indéterminée», selon le site du journal catholique allemand Die Tagespost du 5 février 2020.

Le journal allemand édité à Wurtzbourg, en Bavière, suppute que cette décision serait liée apparemment à la présentation malheureuse du livre «Des profondeurs de nos cœurs», écrit par le cardinal Robert Sarah «avec la participation» de Benoît XVI. Le pape émérite y avait contribué avec un essai sur le célibat des prêtres. Le prélat allemand reste officiellement en fonction en tant que responsable de la conduite des audiences publiques du pape, mais serait «libéré pour consacrer plus de temps» au pape émérite.

Absence remarquée

Lors des récentes audiences privées du pontife avec le vice-président américain Mike Pence, le président argentin ou le chef d’Etat irakien, l’absence de Mgr Gänswein avait été remarquée, alors qu’il était pourtant habituellement systématiquement présent. Le prélat allemand était encore absent à l’audience générale du 5 février 2020 où, normalement, il accompagne le pape François.

Contacté par I.MEDIA, le Bureau de presse du Saint-Siège n’a pas confirmé cette information.  Pendant ce congé, le préfet de la Maison pontificale est actuellement représenté aux audiences publiques du pape par le régent de la Préfecture de la Maison pontificale, Mgr Leonardo Sapienza. Selon le site allemand, il ne serait par ailleurs «pas certain» que Mgr Gänswein reprenne ses activités à la Préfecture.

Une mesure en préparation depuis un certain temps ?

Die Tagespost laisse entendre que cette mesure «apparemment surprenante» était peut-être en préparation depuis un certain temps déjà.

L’ouvrage «Des Profondeurs de nos cœurs» avait été d’abord présenté comme coécrit par cardinal guinéen Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin, et le pape émérite Benoît XVI. La polémique a éclaté dès l’annonce de la sortie du livre dans les colonnes du quotidien français Le Figaro le 12 janvier 2020, au sujet de sa paternité, du statut d’un pape émérite et de l’ingérence que cela peut créer vis-à-vis de la politique menée par le pape François sur le célibat sacerdotal.

Mgr Gänswein avait alors réagi la veille de la publication de l’ouvrage le 15 janvier 2020, affirmant que Benoît XVI avait demandé à apparaître en couverture seulement comme contributeur et non comme coauteur. Interrogé par le journal Die Tagespost, l’archevêque allemand nie les rumeurs selon lesquelles le pape François en colère serait personnellement intervenu dans cette affaire. (cath.ch/tagespost/imedia/be)

Mgr Georg Gänswein, préfet de la Maison pontificale | © Jacques Berset
5 février 2020 | 15:29
par Jacques Berset
Partagez!