Vatican

Le pape Benoît XVI se distancie du livre du cardinal Sarah

Le nom et la photo de Benoît XVI doivent être retirés de la couverture du livre «Des profondeurs de nos cœurs», sur le sacerdoce et le célibat, a demandé le pape émérite mardi matin 14 janvier 2020. Le livre sera publié le mercredi 15 janvier en France et en février également aux Etats-Unis et en Allemagne.

Mgr Georg Gänswein, préfet de la Maison pontificale, qui est aussi le secrétaire particulier du pape émérite, a déclaré que Benoît XVI n’avait pas donné l’autorisation pour une double signature, comme co-auteur, du livre du cardinal Sarah.

Benoît XVI abusé ?

«Je peux confirmer que ce matin [14 janvier 2020, ndlr], sur l’indication du pape émérite, j’ai demandé au cardinal Robert Sarah de contacter les éditeurs du livre en les priant de retirer le nom de Benoît XVI comme co-auteur du livre, et de retirer aussi sa signature de l’introduction et des conclusions», a-t-il déclaré au correspondant de kath.ch à Rome.

Mgr Georg Gänswein, préfet de la Maison pontificale | © Jacques Berset

Le pape émérite n’a pas été informé de la forme et de la disposition actuelle du livre du cardinal Sarah sur le sacerdoce et le célibat. Mais la contribution de Benoît XVI dans la partie principale du livre, écrite durant l’été 2019, est cependant «100% Benoît», a-t-il souligné.

Pas d’approbation

«Le pape émérite savait en effet que le cardinal était en train de préparer un livre, et il lui avait envoyé un bref texte sur le sacerdoce en l’autorisant à en faire l’usage qu’il voulait. Mais il n’avait approuvé aucun projet pour un livre à double signature, ni n’avait vu et autorisé la couverture. Il s’agit d’un malentendu, sans mettre en doute la bonne foi du cardinal Sarah», a précisé le préfet de la Maison pontificale.

Vif débat dans les médias internationaux

Un vif débat a éclaté dans divers médias au plan international pour savoir si Benoît XVI était vraiment le co-auteur du nouveau livre du cardinal Robert Sarah sur le sacerdoce et le célibat. Selon l’entourage du pape émérite, ce dernier n’aurait «pas écrit à quatre mains un livre avec le cardinal Sarah», écrit le quotidien italien Corriere della Sera.

La thèse de plusieurs médias, comme l’espagnol Vida Nueva Digital, est qu’il s’agit d’une manœuvre du cardinal Robert Sarah, avec le soutien du lobby médiatique ultra-catholique, qui a déjà activement tenté de miner la crédibilité du pape François en utilisant le pape émérite à cette fin.

Une «opération éditoriale et médiatique évidente»

Dans l’entourage de Ratzinger, affirme le Corriere della Sera, on parle d’une «opération éditoriale et médiatique évidente», dont Benoît XVI serait totalement étranger.  

Le quotidien espagnol ABC, à Madrid, écrit pour sa part que «tout semble indiquer une sérieuse manipulation de Benoît XVI par le cardinal guinéen, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, et l’un des principaux opposants visibles de François».

Une «manœuvre contre François»

Alors que le cardinal Sarah affirme «solennellement que Benoît XVI savait que notre projet prendrait la forme d’un livre», ABC écrit que le prélat africain n’a pas réellement collaboré avec le pape émérite et lui a caché ses véritables motivations, à savoir la rédaction d’un livre «à quatre mains». Le journal considère qu’il s’agit «en réalité une manœuvre contre François, qui a pris le Vatican complètement par surprise».

Depuis six mois, écrit ABC, Benoît XVI est incapable d’écrire et parle à peine, comme l’ont constaté les personnes qui lui ont rendu visite, et comme on peut le voir dans un documentaire de la tv bavaroise ARD 1  diffusé le 2 janvier 2020.

«Il peut conserver son extraordinaire lucidité, mais les conversations, qui sont imprécises, ne dépassent généralement pas dix minutes, sans parler de ses difficultés de vue, d’audition et de sa faiblesse générale», poursuit ABC.

Il y a toujours eu des prêtres mariés

La réalité historique, note encore ABC, est qu’il y a toujours eu des prêtres mariés, tout comme il continue d’y en avoir dans les Eglises orthodoxes et aussi dans les diverses Eglises catholiques de rite oriental.

D’autres médias, comme la revue jésuite America, basée à New York, rappellent, sous la plume de Gerard O’Connell, correspondant au Vatican, que la nouvelle de la publication le 15 janvier 2020, du livre du cardinal Sarah a pris le Vatican par surprise.  Une source du Vatican (qui a demandé l’anonymat) a dit à America être très surprise, sachant que Benoît XVI n’était plus physiquement capable d’écrire, écrit O’Connell.

Doutes sur l’écriture du livre

Une autre source (qui a également demandé à ne pas être identifiée) a déclaré avoir rendu visite au pape émérite ces derniers mois et noté que si l’esprit de Benoît était clair, il lui était néanmoins difficile d’engager une conversation durant plus de 15 minutes. Ces sources vaticanes se demandent effectivement comment ce livre a été écrit.

Benoît XVI, en tant que pape, a souvent souligné «la grande signification du célibat sacerdotal» tout en ouvrant la porte à l’entrée de centaines de prêtres anglicans mariés dans l’Eglise catholique romaine, dans la Constitution apostolique Anglicanorum coetibus du 4 novembre 2009 dédiée aux anglicans qui demandent la communion avec l’Eglise catholique.

François n’est pas en faveur du célibat optionnel

Rappelons que le pape François lui-même a souligné à plusieurs reprises qu’il n’est pas en faveur du célibat volontaire, admettant cependant que des exceptions ne pouvaient être faites que dans des régions très éloignées, en cas de nécessité pastorale.

Dans son document final, approuvé à une large majorité le 26 octobre 2019, l’assemblée du Synode sur l’Amazonie avait proposé d’»ordonner prêtres des hommes idoines et reconnus par la communauté, qui ont un diaconat permanent fécond et reçoivent une formation adéquate au presbytérat, pouvant avoir une famille légalement constituée et stable».

Les adversaires du pape François semblent utiliser le pape émérite Benoît XVI pour faire pression avant la publication par le pape François, dans les prochaines semaines, de son exhortation apostolique suite au Synode sur l’Amazonie tenu à Rome en octobre dernier, un document qui était attendu fin 2019.  (cath.ch/cic/ag/be)

Le pape Benoît XVI a renoncé au pontificat en 2013 | © flickr/catholicism/CC BY-NC-SA 2.0
14 janvier 2020 | 14:44
par Jacques Berset
Partagez!