Vatican

Le pape condamne les derniers actes terroristes

Après l’attentat sur le marché de Noël de Strasbourg et l’attaque dans une cathédrale au Brésil, le 11 décembre 2018, le pape François a renouvelé «sa ferme condamnation» des actes terroristes.

Le pape François a appris «avec tristesse» l’attentat perpétré au marché de Noël à Strasbourg, indique un message signé par le cardinal Secrétaire d’Etat Pietro Parolin et diffusé par le Saint-Siège le 12 décembre 2018.

«En gage de consolation», le pontife «implore l’abondance des bénédictions divines sur les victimes, sur ceux qui les assistent et sur tout le peuple français». Dans ce télégramme adressé à Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, le pape exprime «encore une fois, sa ferme condamnation de tels actes».

Il confie les défunts à la miséricorde de Dieu et manifeste sa compassion, en particulier aux familles affectées et à toutes les personnes touchées par l’attentat. Le pape a également émis «une pensée spéciale» pour les professionnels qui prennent soin des blessés.

Le 11 décembre, un terroriste a ouvert le feu en trois points de la ville de Strasbourg, à proximité du marché de Noël, tuant deux personnes et en blessant seize autres. Au 13 décembre 2018, le tireur, identifié comme un musulman radicalisé, était toujours en fuite.

Massacre dans une église

Le 11 décembre également, un homme a ouvert le feu lors de la messe, dans la cathédrale de Campinas, au sud-est du Brésil, tuant quatre personnes. Le tireur en a blessé trois autres avant de se donner la mort devant l’autel. Selon les premiers éléments, il s’agirait de l’acte d’un déséquilibré.

Dans un communiqué diffusé par le Saint-Siège le 12 décembre 2018, le pape se dit «profondément préoccupé» par cet attentat dramatique. Il invite chacun à «trouver le réconfort et la force en Jésus ressuscité». Il demande également à Dieu de donner à tous «l’espérance en ce moment d’épreuve» et de faire «prévaloir le pardon et l’amour sur la haine et la violence». (cath.ch/imedia/ah/rz)

Le marché de Noël de Strasbourg a été la cible d'un attentat, le 11 décembre 2018 | © dpa Sebastian Gollnow/Keystone
13 décembre 2018 | 10:45
par Raphaël Zbinden
Partagez!