Le pape demande d'avoir «le courage de la vérité»

Pour protéger les valeurs de l’Evangile, il faut avoir le «courage de la vérité», a estimé le pape François devant les familles de l’Union Sanguis Christi reçues en audience à la salle Paul VI le 30 juin 2018.

Le pontife a demandé aux prêtres, religieux et laïcs de ces sociétés de vie apostolique d’utiliser un langage clair pour témoigner de l’Evangile. Et ce, afin de transformer les cœurs et de toucher les individus.

Dans cette optique, le pape leur a demandé d’avoir le «courage de la vérité» afin «d’affirmer les valeurs de l’Evangile». Il est notamment important, a-t-il expliqué, de ne pas avoir peur de se lever pour défendre la vie humaine de sa conception à sa fin naturelle.

Révolution de la tendresse

Il les a notamment appelés à faire partie d’une «révolution de la tendresse» en accordant de l’attention aux autres, en particulier à ceux qui sont éloignés de l’Eglise. «Efforcez-vous, les a-t-il exhortés, d’être à l’image d’une Eglise qui marche dans la rue, parmi les gens».

Fondée à Rome en 1808, l’Union Sanguis Christi réunit les prêtres et les laïcs autour d’une spiritualité basée sur le sang du Christ et à travers les œuvres de miséricorde. Saint Gaspard del Bufalo (1786-1836), fondateur des Missionnaires du Très Précieux Sang, en est devenu l’un des plus fervents promoteurs. Aujourd’hui, ils sont plus de 10’000 membres présents en Europe et sur le continent américain. (cath.ch/imedia/pad/rz)

1 juillet 2018 | 11:37
par Raphaël Zbinden
Evangile (31), Prêtres (63)
Partagez!