Le pape a exhorté la Bulgarie à ne pas fermer ne pas fermer “les yeux, le cœur et la main (…) à celui qui frappe à vos portes“. | © Keystone
International
Le pape a exhorté la Bulgarie à ne pas fermer ne pas fermer “les yeux, le cœur et la main (…) à celui qui frappe à vos portes“. | © Keystone

Le pape exhorte la Bulagrie à ne pas fermer le cœur aux migrants

05.05.2019 par I.MEDIA

Le pape François a demandé aux Bulgares de ne pas fermer le cœur à celui qui frappe à leur porte, lors de sa première intervention devant les autorités du pays, aux abords du Palais présidentiel le 5 mai 2019. Un peu plus tôt le pape s’est entretenu en privée avec le président Rumen Radev.

Trente ans après la fin du régime totalitaire communiste qui entravait sa liberté, la Bulgarie est désormais confrontée aux conséquences de l’émigration, a déploré le pape. Dans le même temps, le pays est plongé dans l’hiver démographique et se trouve être une terre d’accueil pour ceux contraints de fuir les guerres et la misère.

“Vous qui connaissez le drame de l’émigration, je me permets de vous suggérer de ne pas fermer les yeux, le cœur et la main (…) à celui qui frappe à vos portes“, a déclaré le pape François devant Rumen Radev.

La Bulgarie s’est toujours caractérisée comme un pont entre l’Est et l’Ouest, favorisant la rencontre entre des cultures, des ethnies, des civilisations et des religions différentes. Le développement, a-t-il estimé, passe nécessairement par la reconnaissance et la valorisation de cette caractéristique spécifique.

Préoccupé par les deux millions de Bulgares forcés de quitter le pays à la recherche de travail, le pontife a encouragé le gouvernement à leur offrir un avenir d’espérance. Se tournant vers le chef de l’Etat, il l’a exhorté à poursuivre ses efforts pour créer les conditions favorables aux jeunes afin qu’ils investissent leurs fraiches énergies dans leur patrie.

Après cette première intervention, le chef de l’Eglise catholique s’est rendu au Palais du synode, siège de l’Eglise orthodoxe bulgare. Il y était notamment attendu par trois évêques qui se sont illustrés lors de la prise d’indépendance de l’Eglise locale. (cath.ch/imedia/ah/bh)


Un fort tremblement de terre a secoué le centre de l'Italie (Photo: www.caritasitaliana.it)

Trois ans après le séisme, le pape François en visite dans les Marches

Pour le pape François, l'unité est au cœur de l'ADN de la communauté chrétienne | © Mazur/episkopat.pl

L'Eglise doit sortir jusqu'aux “lointains confins“ de la terre, affirme le pape

Actualités ›