Le pape exhorte les Philippins au défi d'une vie de "disciples missionnaires"

Le pape François a encouragé les catholiques philippins à suivre une vie de «disciples missionnaires» pour proclamer la joie de l’Evangile, dans un message adressé aux participants à une conférence sur l’évangélisation à Manille, qui se tient dans la capitale des Philippines du 18 au 22 juillet.

Dans un message adressé à Mgr Gabriele Caccia, nonce apostolique dans le pays, le pape François a adressé ses salutations fraternelles aux participants à cette 5e édition, rapporte le portail officiel Vatican News. Le texte a été lu lors de la messe inaugurale, le premier jour de la rencontre, par le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille.

Annoncer l’Evangile «en tous lieux»

Le chef de l’Eglise catholique prie pour que les fidèles soient mis au défi d’une vie de disciple missionnaire. Il espère que leur action puisse s’établir non seulement dans l’archipel des Philippines mais aussi sur le vaste continent de l’Asie et même au-delà.

Faisant allusion à Evangelii Gaudium, sa première exhortation apostolique signée en 2013, le successeur de Pierre a souligné l’importance d’annoncer l’Evangile «en tous lieux, en toutes occasions, sans délai, sans répulsion et sans peur». Car «la joie de l’Evangile est pour tous» sans exclusion.

500e anniversaire de l’évangélisation des Philippines

A trois ans du 500e anniversaire de l’évangélisation des Philippines, environ 2’000 personnes, principalement des prêtres et des religieux, ont assisté au premier jour de la conférence, hébergée à l’université Saint-Thomas, dans la capitale du pays.

Le cardinal Luis Antonio Tagle a mis sur pied cette Conférence annuelle sur la nouvelle évangélisation pour la première fois en 2013, en réponse à un appel à renouveler la foi aux Philippines et en Asie.

Toujours vivre avec les pauvres

Mercredi 18 juillet, le cardinal Tagle s’est adressé aux participants en leur demandant de ne pas être tièdes dans leur foi, et en rappelant aux prêtres et aux religieux rassemblés le devoir de toujours vivre avec les pauvres.

Le cardinal a demandé aux ministres ordonnés et aux religieux de «lutter pour être saints». «Nous ne nous battons pas pour être saints juste parce que nous avons été ordonnés. Nous voulons être saints parce que nous, frères et sœurs, avons été baptisés», rapporte Eglises d’Asie (EdA), l’agence d’information des Missions Etrangères de Paris (MEP).

«Nous voyons cette vie de sainteté parmi nous, un simple père de famille, un simple concierge, une simple mère qui travaille sans relâche afin d’envoyer son enfant à l’école», a-t-il continué. «Partager le sacerdoce du Christ revient à partager sa sainteté – en étant prêt à faire la volonté de Dieu et à pratiquer la charité envers son prochain, en particulier les blessés et ceux qui ont fait des erreurs durant leur vie», a soutenu Mgr Tagle. Le cardinal philippin a demandé aux participants de ne pas être tièdes dans leur foi, de ne pas  relâcher leur zèle. (cath.ch/imedia/pad/eda/be)

Le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, aux Philippines | © Angie de Silva Eglises d'Asie
20 juillet 2018 | 17:00
par Jacques Berset
Partagez!