“Le principal objectif de cet ordre réside dans la croissance spirituelle de ses membres“. | © Mazur/episkopat.pl
Vatican
“Le principal objectif de cet ordre réside dans la croissance spirituelle de ses membres“. | © Mazur/episkopat.pl

Le pape exhorte l'Ordre du Saint-Sépulcre à “témoigner de la bonté de Dieu“

16.11.2018 par I.MEDIA

L’objectif final des œuvres l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem est l’amour évangélique du prochain et non sa simple amélioration matérielle, a expliqué le pape François aux membres de l’Ordre le 16 novembre 2018.

Le seul ordre de chevalerie directement placé sous la protection du Saint-Siège vient de conclure sa Consulta, assemblée générale organisée tous les cinq ans à Rome. Les 64 lieutenants des nations et des lieux où l’Ordre est présent, ainsi que le cardinal Edwin O’Brien, grand maître de l’Ordre, et Mgr Pierbattista Pizzaballa, grand prieur, étaient réunis à Rome.

“Vous n’êtes pas une agence philanthropique engagée à promouvoir l’amélioration matérielle et sociale des destinataires”, a affirmé le pontife. “Vous êtes appelés à placer l’amour évangélique de votre prochain comme objectif final de vos œuvres, à témoigner partout de la bonté et du soin avec lesquels Dieu aime tout le monde”. L’admission dans cet ordre n’est absolument pas un honneur pour les membres du clergé, a-t-il encore lancé, mais fait partie de leurs tâches de service pastoral.

Le principal objectif de cet ordre réside dans la croissance spirituelle de ses membres, a encore exprimé le chef de l’Eglise catholique. Le succès de toutes ses initiatives ne doit donc pas être séparé de la formation religieuse des chevaliers et des dames. Ces derniers, a-t-il demandé doivent consolider leur relation avec le Seigneur, “en particulier dans la prière, dans la méditation des Saintes Ecritures et dans l’approfondissement de la doctrine de l’Eglise”.

Un “martyre blanc”

Le successeur de Pierre a également encouragé les membres de l’Ordre à poursuivre leur engagement aux côtés des chrétiens “persécutés et assassinés de plus en plus nombreux dans le monde”. En plus de leur martyre dans le sang, a expliqué le pape François, il existe également un martyre blanc: celui-ci peut notamment être subi dans les pays démocratiques lorsque la liberté de religion est limitée.

L’Ordre du Saint Sépulcre est encore appelé à œuvrer aux cotés des réfugiés avec le Patriarcat latin de Jérusalem afin d’aider l’Eglise à apporter une réponse humanitaire. Le pape a également salué l’ouverture de la formation et des soins “à tous, quelles que soient les communautés auxquelles ils appartiennent et la religion professée”. Cela participe à faire connaître les valeurs chrétiennes, a-t-il assuré, et contribue au dialogue interreligieux. Cet engagement méritoire, a salué le pontife, contribue à l’instauration de la paix dans toute la région du Proche-Orient.

L’ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem œuvre avec ses 30’000 membres pour assister les communautés chrétiennes installées en Terre Sainte, c’est-à-dire sur les territoires d’Israël, de la Palestine, de Jordanie et de Chypre. Cet ordre a été recréé en 1847 sur le modèle d’un ordre de chevalerie datant des croisades. (cath.ch/imedia/pad/bh)


Le pape François | © Jacques Berset

Pape François: l’Avent, un temps pour ouvrir des "perspectives d’espérance"

Vendredis de la Miséricorde Visite surprise du pape François à des structures de soins à Rome le 7 décembre 2018 | © vaticannews

Visite surprise du pape François dans deux centres de soins romains

Actualités ›