International

Le pape François accepte la démission du cardinal Barbarin

Le pape François a accepté le 6 mars 2020 la démission du cardinal Philippe Barbarin de sa charge d’archevêque de Lyon. Son successeur n’a pas encore été désigné et Mgr Michel Dubost reste l’administrateur apostolique du diocèse pendant la vacance.

Le 7 mars 2019, le cardinal français avait été condamné en première instance pour non-signalement à la justice des agissements pédocriminels du Père Bernard Preynat. Il avait alors remis une première fois sa charge d’archevêque entre les mains du pontife quelques jours plus tard. Mais le pape avait refusé cette demande au nom de la «présomption d’innocence». 

Ce choix du pape était en cohérence avec ce qu’il avait annoncé dès mai 2016 après la mise en cause du cardinal. Une démission, estimait-il à l’époque, «serait un contresens, une imprudence». Le cardinal s’était cependant mis en retrait de la direction de son diocèse, mais en restait le titulaire.  

Le 30 janvier dernier, le primat des Gaules a été relaxé par la Cour d’appel de Lyon. Suite à cette décision, il avait néanmoins annoncé souhaiter remettre «de nouveau» sa démission au pontife romain. Après la relaxe, le pape François avait indiqué qu’il ferait connaître sa décision «en temps voulu.» Il a finalement accepté la requête du cardinal.  

En poste depuis 2002, et âgé de 69 ans, Philippe Barbarin démissionne six ans avant l’âge légal de la retraite de 75 ans pour les évêques. Après des années de bataille médiatique et judiciaire, le cardinal français avouait sa lassitude. Sur son compte Twitter, il a relayé la décision et tenu à remercier «ses frères et sœurs du diocèse de Lyon», leur demandant de «suivre Jésus de près». (cath.ch/imedia/cd/mp)

Le cardinal Philippe Barbarin, ancien archevêque de Lyon, primat des Gaules. | © Maurice Page
6 mars 2020 | 14:38
par Maurice Page
Partagez!