Le pape François demande aux Pères synodaux d’être capables de "rêver et d'espérer"

Le pape François, lors de la messe inaugurale du Synode des évêques pour les jeunes, mercredi 3 octobre 2018, sur la Place St-Pierre, a demandé aux Pères synodaux d’être capables de «rêver et d’espérer».

Les jeunes feront preuve de «prophétie», si les plus âgés sont capables de «rêver et d’espérer», a estimé le pape François lors de la messe d’inauguration du synode des évêques sur ‘les jeunes, la foi et le discernement vocationnel’.

Dilater le cœur

Une nouvelle rencontre ecclésiale démarre, s’est félicité le pape, capable d’élargir les horizons, de «dilater le cœur» et de transformer les structures qui aujourd’hui «nous paralysent, nous séparent et nous éloignent des jeunes». Les jeunes en effet réclament un «dévouement créatif, une dynamique intelligente, enthousiaste et pleine d’espérance», a déclaré le pontife.

Le pape François a invoqué l’Esprit Saint pour qu’il donne aux 267 pères synodaux du monde entier la grâce d’être «une mémoire active, vivante, efficace, qui de génération en génération ne se laisse pas étouffer ni écraser par des prophètes de calamités et de malheur, ni par nos limites, erreurs et péchés», mais capable «de trouver des espaces pour enflammer le cœur et discerner les chemins de l’Esprit» durant cet événement ecclésial d’ampleur qui se clôturera le 28 octobre prochain.

L’évêque de Rome a affirmé que «nos jeunes seront capables de prophétie et de vision» dans la mesure ou», désormais adultes ou âgés, «nous sommes capables de rêver».

Discerner ensemble la volonté du Seigneur

Dans le même temps, le don de l’écoute since»re, priante et sans préjugé permettra d’entrer en communion avec les diverses situations que vit le peuple de Dieu, a considéré le pape François. Dans cet esprit, chacun doit se mettre a» l’écoute les uns des autres. Et ce, afin de discerner ensemble ce que le Seigneur demande a» son Eglise. «Sans cette attitude, tous nos efforts seront vains», a-t-il prévenu.

Cela exige d’être attentif a» ce que ne «prévale pas la logique de l’auto-préservation et de l’autoréférentialité». Celle-ci finit par faire devenir important ce qui est secondaire et secondaire ce qui est important.

Les évêques de Chine populaire salués

Le chef de l’Eglise catholique a souligné la présence de deux évêques de la Chine continentale participant pour la première fois à une assemblée synodale. La communion de l’épiscopat tout entier avec le successeur de Pierre est «encore plus visible grâce a» leur présence», a-t-il déclaré, leur souhaitant une chaleureuse bienvenue.

Pendant la cérémonie, des jeunes de tous les continents ont lu chacun leur tour une intention de prière. Des jeunes Chinois ont ainsi prié pour que l’Esprit de sagesse descende sur le pontife et les évêques, afin qu’ils cherchent la vérité avec «un coeur ouvert» et qu’ils obéissent à la volonté de Dieu.

Des groupes de jeunes ont ensuite porté les offrandes au pape qui les a bénies. Plusieurs Français du Séminaire pontifical de Rome assuraient le service d’autel pendant cette messe. Parmi les concélébrants figurait le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode des évêques. (cath.ch/imedia/ah/be)

Le pape François salue la foule des pèlerins sur la Place Saint-Pierre de Rome | © Vatican Media
3 octobre 2018 | 13:10
par Jacques Berset
Jeunes (110) , pape françois (1593) , synode2018 (109)
Partagez!


Du 3 au 28 octobre 2018, les évêques et des experts du monde entier se retrouvent à Rome pour un synode consacré aux jeunes, à la foi et au discernement vocationnel.

Suivez l’événement au jour le jour: dossier spécial #synod2018.


Le carnet de bord de Mgr Alain de Raemy

Une anecdote, une pensée, une intuition: retrouvez chaque jour le carnet de bord du synode, rédigé par Mgr Alain de Raemy.

Synode des jeunes: tous nos articles