Vatican

Le pape François exhorte les vierges consacrées à incarner la joie

Le pape François invite les près de 4’000 vierges consacrées à travers le monde à ne pas éteindre «la prophétie de leur vocation», dans un message publié l’occasion des 50 ans de la promulgation du rituel de la consécration des vierges, indique le Saint-Siège le 1er juin 2020.

Le 1er juin 1970, la Congrégation pour le culte divin promulgue le rituel de la consécration des vierges, sur décision du saint pape Paul VI dans le cadre de la Constitution sur la liturgie Sacrosanctum Concilium. L’Ordo Virginum (Ordre des Vierges, en latin) qui en résulte permet aux femmes de se consacrer dans le célibat et la chasteté à une vie tournée vers Dieu.

Des femmes de la joie

«Votre appel met en lumière la richesse inépuisable et multiforme des dons de l’Esprit du Ressuscité qui fait toutes choses nouvelles», a déclaré le pape François dans un message célébrant l’anniversaire de la création de l’Ordre des Vierges. Regrettant de ne pas avoir pu les convier à Rome du fait de la crise sanitaire, il a les appelées à ne pas éteindre «la prophétie de leur vocation». 

«Puissiez-vous toujours être des femmes de la joie», a demandé le Souverain pontife, bénissant toutes les vierges consacrées ainsi que celles répondant à cette vocation à l’avenir. Il a rappelé l’importance de cette vocation particulière, qui montre le vrai visage d’une Église «vierge parce que, bien que composée de pécheurs, elle garde la foi intacte, conçoit et fait croître une humanité nouvelle».

Vivre le don de la sororité

La vie d’une vierge consacrée est «un signe d’espérance» pour tous, a déclaré l’évêque de Rome. Cette vocation, a-t-il insisté, s’exprime «dans la symphonie de l’Eglise qui se construit lorsqu’elle peut reconnaître en vous des femmes capables de vivre le don de la sororité».

Le pape a incité les vierges consacrées à ne pas se «rendre étrangères» au milieu dans lequel elles vivent et où elles sont «appelées à donner [leur] témoignage». Au contraire, il leur a demandé de tisser «des trames de relations authentiques qui permettront de délivrer les quartiers de nos villes de la solitude et de l’anonymat». (cath.ch/imedia/cd/gr)

Marylène Rouiller, consacrée vierge par Mgr Charles Morerod, le 18 décembre 2018 à la basilique Notre-Dame à Lausanne © Bernard Litzler
1 juin 2020 | 18:08
par I.MEDIA
Partagez!