Vatican

Le pape François présidera la messe pour 13 cardinaux défunts

La messe des cardinaux défunts célébrée par le pape François le 4 novembre 2019 rend hommage aux 13 cardinaux morts ces douze derniers mois. Parmi eux, sept sont Européens, dont le cardinal français Roger Etchegaray, archevêque émérite de Marseille, décédé le 4 septembre.

Le cardinal Fernando Sebastián Aguilar, archevêque émérite de Pampelune, est décédé le 24 janvier. Il avait reçu la barrette cardinalice des mains du pape argentin en février 2014. Dans son message, le pontife avait salué «les abondants fruits» offerts par le prélat lors de son ministère épiscopal. Le successeur de Pierre avait souligné également «le travail fécond» du prélat espagnol en tant que recteur de l’Université pontificale de Salamanque, entre 1971 et 1979.

Décédé le 14 mars, le cardinal Godfried Danneels a servi l’Eglise avec dévouement, tant dans son diocèse qu’à l’échelon national, notamment au cours de ses trente ans de présidence de la Conférence des évêques de Belgique, avait salué le pontife. Créé cardinal en 1983 par le pape Jean Paul II, le prélat belge avait également pris une part active à divers synodes des évêques, notamment ceux sur la famille en 2014 et 2015, où il avait figuré parmi les 26 invités du pape François. L’ancien primat de Belgique avait également participé aux deux derniers conclaves de 2005 et de 2013.

Le cardinal Nasrallah Pierre Sfeir, patriarche émérite de l’Eglise catholique maronite, était un «artisan déterminant de rassemblement, de paix et de réconciliation», avait salué le pape François après l’annonce de la mort du prélat libanais le 12 mai. Ce dernier est décédé à quelques jours de son 99e anniversaire.

Mort le 5 juin, le cardinal italien Elio Sgreccia avait défendu «la dignité et le caractère sacré de la vie humaine», avait relevé le cardinal Giovanni Battista Re, vice-doyen du Collège cardinalice, au cours de la messe de funérailles. Le cardinal Sgreccia, président émérite de l’Académie pontificale pour la vie, était devenu un expert et une référence dans le monde catholique sur les questions de bioéthique.

Agé de 84 ans, le cardinal Paolo Sardi est mort le 13 juillet. Le prélat italien était récemment entré à l’hôpital Gemelli de Rome pour maladie. Il avait été nommé nonce apostolique avec charges spéciales en 1997 et Jean Paul II en personne avait alors présidé la cérémonie de son ordination épiscopale. En 2004, Mgr Sardi avait été nommé vice-camerlingue. Il avait ainsi été amené à épauler le cardinal Eduardo Somalo, alors camerlingue, à gérer la vacance apostolique et le conclave d’avril 2005. Quatre ans plus tard, en 2009, Benoît XVI l’avait nommé patron de l’Ordre de Malte, avant de lui remettre en novembre 2010 la barrette cardinalice. En 2013, le cardinal Sardi avait donc participé au conclave aboutissant à l’élection de l’actuel pape. Après l’annonce de sa disparition, le pape François avait salué son travail «assidu et discret» au service du Saint-Siège.

Le cardinal José Manuel Estepa Llaurens, archevêque ordinaire militaire émérite pour l’Espagne, a rendu l’âme le 21 juillet à l’âge de 93 ans. Né en Espagne en 1926, le cardinal Llaurens avait été ordonné prêtre en 1954. Il avait ensuite été ordonné évêque-auxiliaire de Madrid par Paul VI en 1972, puis Jean Paul II l’avait nommé archevêque ordinaire militaire pour l’Espagne en 1983.

L’ancien archevêque de La Havane, le cardinal Jaime Lucas Ortega y Alamino, est décédé ce 26 juillet. Le prélat avait notamment joué un important rôle pour la place de l’Eglise au sein de l’Etat cubain castriste.

Le cardinal Sergio Obeso Rivera, archevêque émérite de Xalapa, est mort le 11 août. Né en 1931 dans cette ville du Mexique, il avait été envoyé à Rome suivre un doctorat en théologie à la Grégorienne avant d’être ordonné prêtre en 1954. En 1974, il avait été nommé archevêque d’Uppenna, coadjuteur de l’archidiocèse de Xalapa, avant d’en devenir archevêque. Il avait été élu président de la Conférence épiscopale mexicaine en 1982, puis avait remis sa démission au pape Benoît XVI à l’âge de 76 ans. Il avait été créé cardinal par le pape François le 29 juin 2018.

Le cardinal italien Achille Silvestrini, préfet émérite de la Congrégation pour les Eglises orientales, est mort le 29 août à l’âge de 95 ans. Selon le pape François, le cardinal a vécu une vie «en adhésion avec sa vocation de prêtre», se montrant ainsi «attentif aux nécessités des autres, diplomate, compétent et flexible».

Le cardinal José de Jesús Pimiento Rodríguez, archevêque émérite de Manizales (Colombie), «a livré sa vie à Dieu et à l’Eglise», avait déclaré le pape François au moment de la mort du prélat le 3 septembre. José de Jesús Pimiento Rodriguez avait été créé cardinal, non électeur car âgé de plus de 80 ans, le 14 février 2015 par le pape François. «Plus vieux cardinal du monde», le prélat colombien s’est éteint à l’âge de 100 ans. Il a connu pas moins de neuf papes dont sept en tant que prêtre.

Au lendemain de l’annonce de la mort du cardinal français Roger Etchegaray le 4 septembre, archevêque émérite de Marseille, le pape François s’est souvenu de la figure de cet homme «de dialogue et de paix». «Je garde un souvenir ému de cet homme à la foi profonde et au regard tourné vers les extrémités de la terre, toujours en éveil quand il s’agissait d’annoncer l’Evangile aux hommes d’aujourd’hui», avait affirmé le successeur de Pierre. «Pasteur zélé et aimé, mais aussi «conseiller écouté et apprécié», avait-t-il encore souligné, le cardinal Etchegaray a profondément marqué la vie de l’Eglise en France et de l’Eglise universelle. Celui qui avait été nommé à la tête des Conseils pontificaux Justice et Paix et Cor Unum, puis vice doyen du Collège des cardinaux, s’est éteint dans son diocèse natal où il s’était retiré depuis 2017.

Le cardinal William Joseph Levada, préfet émérite de la Congrégation pour la doctrine de la foi, est mort ce 26 septembre à Rome. Cet Américain avait été choisi en 2005 par Benoît XVI pour lui succéder comme préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi après son élection au pontificat. En tant que préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, l’Américain avait été créé cardinal en 2006. Il avait été nommé par Benoît XVI membre de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples et membre de la Congrégation pour les évêques. Il avait démissionné de sa charge en 2012 à l’âge de 76 ans avant de participer un an plus tard au conclave qui verra l’élection du pape François. Depuis son départ à la retraite, le prélat vivait aux Etats-Unis.

Le cardinal Serafim Fernandes de Araújo a servi l’Eglise catholique avec zèle, avait salué le pape au moment de la mort du prélat le 8 octobre. Né le 13 août 1924 à Minas Novas, au Brésil, il a rendu l’âme à l’âge de 95 ans à Belo Horizonte, dont il avait été l’archevêque de 1986 à 2004.

Depuis le 15 octobre 2019, date du 80e anniversaire du cardinal Telesphore Placidus Toppo, le Collège cardinalice compte 124 cardinaux électeurs et 100 cardinaux non électeurs. 16 électeurs ont été créés par Jean Paul II, 42 par Benoît XVI, 66 par le pape François. Le collège compte 16 électeurs d’Afrique, 13 d’Amérique du Nord, 23 d’Amérique du Sud, 15 d’Asie, 53 Européens et 4 d’Océanie. (cath.ch/imedia/ah/rz)

Le cardinal William Levada a dirigé la Congrégation pour la doctrine de la foi | © Mazatlan Forum 2015/Flickr/CC BY 2.0
3 novembre 2019 | 09:16
par I.MEDIA
Partagez!