Vatican

Le pape François salue la Pologne pour les 100 ans de son indépendance

Il y a cent ans, «l’espérance de liberté» des Polonais s’est accomplie et ils «ne l’ont pas perdue», a affirmé le pape François dans un message adressé à Mgr Stanislaw Gadecki, président de la Conférence épiscopale polonaise. Le pontife a salué la Pologne à l’occasion du centenaire de son indépendance le 11 novembre 2018.

«Il y a cent ans, le 11 novembre [1918], la Pologne a recouvré son indépendance. Avec la fin de la Première Guerre mondiale s’est achevée la période de domination russe, prussienne et autrichienne sur le peuple qui, avant la partition, avait contribué à la création de l’histoire de l’Europe chrétienne avec toute la richesse de sa propre noble culture et spiritualité». C’est par un bref rappel historique que commence le message du pape François adressé à l’Eglise polonaise à l’occasion de cet anniversaire.

La reconquête de la souveraineté de la Pologne a été «payée par le sacrifice de beaucoup d’enfants de la Pologne», relève le pape. Ceux-ci étaient «prompts à dédier leur liberté personnelle, leurs biens et jusqu’à leur propre vie pour la patrie perdue», écrit-il.

Leur «espérance de liberté» s’est accomplie lors de leur indépendance, a salué le pontife. Ils ne l’ont pas perdue «malgré les douloureuses expériences historiques qui ont suivi, liées à la Seconde Guerre mondiale, à l’occupation nazie et au régime communiste».

Messe à Sainte-Marie-Majeure

Pour commémorer ce centenaire, le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin a également célébré une messe dans la basilique papale de Sainte-Marie-Majeure le 8 novembre.

Le cardinal Parolin a concélébré avec les archevêques Jan Romeo Pawlovski, délégué pour les représentations pontificales, Jozef Kowalczyk, ancien nonce apostolique en Pologne (de 1989 à 2010), Edward Nowak, secrétaire de la Congrégation pour la cause des saints, ainsi que des prêtres polonais. Janusz Kotanski, ambassadeur de Pologne près le Saint-Siège, ainsi que le cardinal archiprêtre de la basilique de Sainte-Marie-Majeure, Stanislaw Rylko, étaient aussi présents. (cath.ch/imedia/ah/be)

 

Le pape François à sa descente d'avion, lors de son voyage en Pologne, à l'occasion des JMJ.
11 novembre 2018 | 08:52
par Jacques Berset
Autriche (33), pape françois (1620), Pologne (106), Prusse (1), Russie (72)
Partagez!