Vatican

Le pape François souligne la valeur du «sens de l’humour»

«Le sens de l’humour est l’attitude humaine la plus proche de la grâce de Dieu», déclare le pape François dans Dio è Gioia (Dieu est joie), un livre-entretien dirigé par Chiara Amirante, paru en Italie le 19 mai 2020. Selon le pontife argentin, un chrétien qui n’en a pas «manque de quelque chose».

Fondatrice de la communauté Nuovi Orizzonti (nouveaux horizons), une association reconnue par le Conseil pontifical pour les laïcs, Chiara Amirante est une personnalité très active dans la lutte contre la détresse sociale des personnes en difficulté et dans l’évangélisation, note 19 mai le quotidien du Vatican «L’Osservatore Romano«. Chiara Amirante a plusieurs fois été auditrice lors de synodes, notamment celui convoqué en 2012 sur la nouvelle évangélisation ou celui de 2018 sur les jeunes.

Dans Dio è Gioia, le pape explique que la joie chrétienne est proche à la fois de la paix et du sens de l’humour. «Le sens de l’humour est l’attitude humaine la plus proche de la grâce de Dieu», déclare-t-il, et en conséquence «un chrétien qui n’en a pas manque de quelque chose».

Le secret pour être joyeux

«Quel est votre secret [pour être joyeux] ?», demande Chiara Amirante au pontife au début de l’entretien. «Je ne sais pas, répond-il, je ne sais pas comment répondre. Je vis comme ça, mais je ne peux pas l’expliquer». «Pour moi, la joie va très bien avec le sens de l’humour», souligne l’évêque de Rome. 

François confie réciter depuis quarante ans la ›Prière pour avoir le sens de l’humour de saint Thomas More’, ce saint anglais du XVIe siècle réputé pour ses traits d’esprit et sa gaieté. Le pontife rappelle aussi avoir particulièrement insisté sur l’importance de l’humour dans son exhortation sur la joie, Gaudete et exsultate (2028), car il va selon lui «toujours de pair» avec la joie.

L’Esprit saint, une «bonbonne d’oxygène»

La joie est aussi une question de paix, affirme-t-il: «Il y a une phrase qui m’aide beaucoup quand je vois de mauvaises choses: ›Mais Dieu est plus grand’». «Cette phrase m’aide», soutient-il, car la joie est un cadeau, tout comme la paix est un cadeau de Dieu.

Jorge Bergoglio raconte le moment où il a compris qu’il allait devenir le pape François, et les craintes qui auraient pu l’assaillir à ce moment fatidique: «Pendant le scrutin du conclave, j’ai commencé à entendre en moi: ‘Bergoglio, Bergoglio, Bergoglio’. Au lieu de mes craintes est née en moi une paix qui demeure encore aujourd’hui, et cette paix était un don». «Marcher dans l’Esprit, en sachant que l’Esprit est plus puissant, c’est comme marcher avec une bonbonne d’oxygène quand on manque d’oxygène».

Le 24 septembre 2019, le pape François avait rendu une visite surprise à la communauté Nuovi Orizzonti dans son centre de Frosinone, à 70 km au sud-est de Rome, dans la région du Latium. Il s’était rendu dans cette ville en compagnie du ténor Andrea Bocelli, parrain de l’association, qui s’occupe des personnes abandonnées dans la rue et livrées à elles-mêmes. (cath.ch/imedia/be)

Le pape François souligne la valeur de l'humour aussi pour les chrétiens | © Vatican Media
20 mai 2020 | 10:24
par I.MEDIA
Partagez!