Vatican

Le pape fustige le «péché social» de la stigmatisation des handicapés

Il faut développer les «anticorps» contre une «culture diffuse» qui considère certaines vies plus importantes que d’autres, affirme le pape François dans un message publié le 3 décembre 2019 à l’occasion de la Journée mondiale des personnes handicapées, a rapporté le Saint-Siège. Le pontife a également appelé à protéger les personnes âgées, ces «exilés cachés» de la société.

Si de «grands progrès» ont été réalisés dans le domaine médical et dans l’assistance des personnes porteuses d’un handicap, salue le pape, on constate cependant encore aujourd’hui la présence de la «culture du déchet». Face à cela, il faut non seulement protéger les droits des personnes handicapées mais encore supprimer tous les obstacles les empêchant de devenir des citoyens à part entière.

Accompagner dignement les personnes handicapées représente un chemin exigeant, reconnaît le pape François. Il est nécessaire de contribuer à la formation des consciences, afin de reconnaître chacun comme une personne unique et irremplaçable. Il faut donc «développer les anticorps contre une culture qui considère certaines vies de Ligue A et d’autre de Ligue B, considère le pontife argentin, amateur de football: c’est un péché social!»

Protéger les «exilés cachés»

Pour que cesse cette «culture diffuse» créant des inégalités sociales, il faut que cette mentalité tout entière change, demande le pape. Chacun doit avoir le courage de «donner la parole à ceux qui sont discriminés en raison de leur handicap». Aujourd’hui encore dans certains pays, déplore-t-il, il reste difficile de les reconnaître en tant que personnes de même dignité.

Dans son message, le successeur de Pierre invite également à ne pas oublier ces «exilés cachés» qui vivent au cœur des foyers et de la société. Ces derniers sont en particulier les personnes âgées, trop souvent «perçues comme un fardeau» ou comme une «présence encombrante». Une personne handicapée doit non seulement «exister» pour se construire, mais aussi «appartenir à une communauté», indique-t-il encore.

Instituée en 1992 par les Nations Unies, la Journée internationale des personnes handicapées se tient tous les 3 décembre. Elle a pour objectif de sensibiliser l’opinion sur la situation des personnes handicapées et de promouvoir leurs droits et leur bien-être dans la société. (cath.ch/imedia/pad/rz)

Le 3 décembre est la Journée internationale des personnes handicapées (Pixabay.com)
3 décembre 2019 | 14:09
par I.MEDIA
Partagez!