Vatican

Le pape invite à maintenir allumée la flamme du dialogue

«Simple et grandiose», le message du Seigneur est un appel pour tous à «devenir saints dans l’amour», a déclaré le pape François lors de l’Angélus prononcé de la fenêtre du Palais apostolique du Vatican le 5 janvier 2020. Alors que de «terribles» tensions se font ressentir à de nombreux endroits de la planète, le pontife a également appelé à «maintenir allumée la flamme du dialogue et de la retenue et de conjurer l’ombre de l’inimitié».

La vocation fondamentale des chrétiens est de devenir fils de Dieu, a confié le pontife. A ce titre, le Christ s’est fait chair pour introduire chaque fidèle dans sa relation filiale avec Dieu. La crèche est un signe admirable que chacun doit continuer à contempler, a-t-il expliqué en ce deuxième dimanche du temps de Noël. 

Cependant, il faut conserver à l’esprit que l’Evangile du Christ n’est ni une fable ni un mythe ni même une histoire édifiante, a poursuivi le pape François. Message à la fois «simple et grandiose», il est la «pleine révélation du dessein de Dieu sur l’homme et sur le monde». La réelle signification de la Nativité se trouve dans un appel à devenir saints dans l’amour».

Si le Seigneur continue à venir au milieu des fidèles, c’est pour que tous puissent répondre à cet appel. La sainteté est selon lui une appartenance totale à Dieu. C’est ainsi que celui qui souhaite accueillir ce don en lui doit le protéger et le traduire en actions concrètes dans son quotidien. 

Le pape appelle au dialogue et à la retenue

Après la prière mariale, et à l’occasion du premier dimanche de l’année 2020, le successeur de Pierre a renouvelé ses vœux de sérénité et de paix. De «terribles» tensions sont ressenties dans tant d’endroits dans le monde, s’est-il attristé. «La guerre n’apporte que mort et destruction», a-t-il indiqué. Il a appelé «toutes les parties à maintenir allumée la flamme du dialogue et de la retenue et de conjurer l’ombre de l’inimitié», avant de demander aux fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre de prier en silence avec lui. 

Quels que soient les moments, heureux ou difficiles, chacun peut se confier à Dieu car «Il est notre espérance», a-t-il encore assuré. Rappelant »l’engagement» pris au premier jour de l’an à l’occasion de la 53e Journée mondiale de la paix, il a souligné que la paix était un chemin d’espérance, passant par le dialogue, la réconciliation et la conversion écologique. «Avec la grâce de Dieu, nous pouvons le mettre en pratique».

A la fin de son allocution, l’évêque de Rome a en outre donné rendez-vous aux fidèles pour la solennité de l’Epiphanie que l’Eglise fête le 6 janvier. A cette occasion, il célébrera la messe à la basilique Saint-Pierre à 10h.  (cath.ch/imedia/pad/mp)

Le pape François, lors de l'Angélus, Place Saint-Pierre
5 janvier 2020 | 13:23
par I.MEDIA
Angélus (128)
Partagez!