Vatican

Le pape invite les diplomates à imiter le génie artistique de Raphaël

En 2020, se tient le 500e anniversaire de la mort du peintre Raphaël, a rappelé le pape François lors de son discours au corps diplomatique dans la salle Royale du Vatican le 9 janvier 2020. En faisant mémoire de ce grand peintre, le pontife a comparé le génie diplomatique à celui d’un artiste.

«Grand artiste d’Urbino», à près de 300 kilomètres au nord de Rome, Raffaello Senzio est décédé à Rome le 6 avril 1520, a déclaré le pape argentin à la fin d’un long discours. Le monde lui doit un «considérable patrimoine d’une inestimable beauté», a-t-il exprimé. Cet artiste, serviteur remarquable de la papauté, a été en outre un «fils important» d’une époque, celle de la Renaissance, «qui a enrichi l’humanité entière».

Le monde en tableau

En apparence éloigné de la diplomatie, cet anniversaire peut, selon le successeur de Pierre, inspirer les diplomates. «De même que le génie de l’artiste sait composer harmonieusement des matières brutes et des sons différents en les rendant partie d’une unique œuvre d’art», la diplomatie est appelée à «harmoniser les particularités des divers peuples (…) pour édifier un monde de justice et de paix». Ce monde est voué à devenir «un beau tableau que nous voudrions pouvoir admirer».

Reconnaître le rôle précieux des femmes

Pami les sujets de prédilection du peintre figurait la Vierge Marie, a noté le pape en rappelant à ce titre que l’Eglise célébrait cette année le 70e anniversaire de la proclamation de l’Assomption de la Vierge Marie au Ciel. Cette fête «nous invite aussi à regarder au-delà, l’accomplissement de notre cheminement terrestre, au jour où la justice et la paix seront pleinement rétablies», a-t-il déclaré. En ce sens, la diplomatie doit conduire «à travailler avec zèle» pour «anticiper les fruits de ce désir de paix».

Sous le regard de la Madonne, le pape a également affirmer qu’exercer une violence contre une femme constituait un «crime qui détruit l’harmonie que Dieu a voulu donner au monde». Il a ainsi souhaité que le rôle précieux des femmes soit toujours davantage reconnu. (cath.ch/imedia/cg/rz)

Le peintre Raphaël est mort le 6 avril 1520 (autoportrait)
9 janvier 2020 | 16:47
par I.MEDIA
Partagez!