Le pape prie la Vierge Marie pour la Syrie “martyrisée“

Le pape François s’est rendu le 1er mai 2018 au sanctuaire romain du Divin Amour, à une quinzaine de kilomètres au sud de la capitale, afin d’y prier le rosaire pour la paix. Le pape a notamment prié pour la paix en Syrie.

Devant l’icône de la Madone du miracle, dans l’église originelle, le pontife a prié la Vierge Marie pour la paix en Syrie et dans le monde entier. Au début du chapelet, une religieuse a rappelé l’intercession du pape lors de la bénédiction Urbi et orbi, le jour de Pâques.

Le successeur de Pierre avait demandé de prier pour la Syrie bien-aimée et martyrisée, et «épuisée par une guerre qui ne voit pas de fin». Dans un tweet du 1er mai, le pape a invité les fidèles à prolonger cette prière du rosaire pendant tout le mois de mai, spécialement pour la paix.

Situé à proximité de la voie Appienne, le sanctuaire du Divin amour, très cher aux Romains, a été fondé au 18e siècle. Il trouve son origine dans l’histoire d’un pèlerin attaqué par des chiens enragés en 1740. Terrorisé, il leva les yeux vers une image de la Vierge à l’Enfant, surmontée d’une colombe représentant l’Esprit saint, le ›Divin Amour’, et hurla «Ô ma Madone, pitié !». Les chiens s’éloignèrent. Au cours des siècles, les Romains ont continué d’avoir recours, dans ces lieux, à l’intercession de la Vierge du Divin amour et le sanctuaire devint ainsi un lieu de pèlerinage.

Grand centre de pèlerinage romain

Cette dévotion a été particulièrement importante en 1944: à l’approche des Alliés, le pape Pie XII a invité à prier une neuvaine à la Vierge, lui demandant de protéger la capitale italienne de la destruction. Quelques jours après la fin de cette neuvaine, Pie XII a célébré une messe de remerciement à Notre-Dame-du-Divin-Amour, lui donnant le titre de ›Salvatrice de la Ville’. Et promettant de construire une deuxième église, plus grande, pour accueillir les pèlerins. Cette dernière a été inaugurée par Jean-Paul II le 4 juillet 1999.

Le sanctuaire prend désormais la forme d’un grand centre, réunissant une maison pour les pèlerins, un séminaire. Il comprend aussi une résidence de consultation psychologique pour les personnes consacrées, un centre sportif pour les jeunes, et la maison de prière Saint-Luc. Jean Paul II s’y est rendu à trois reprises, en 1979, 1987 et 1999. Et Benoît XVI en mai 2006.

Le pape François, lui, avait prévu de s’y rendre en 2014. La visite avait été annulée pour alléger son programme avant son voyage en Terre Sainte. Après la prière, le pape a salué les résidents de la maison de retraite dépendante du sanctuaire, qui accueille 24 personnes âgées. Etaient également présents des enfants avec leurs mères de la Maison de famille Mater Divini Amoris. Une structure confiée à la congrégation des Sœurs Filles de la Madone du Divin Amour. (cath.ch/imedia/ap/bh)

Le pape François s’est rendu le 1er mai 2018 au sanctuaire romain du Divin Amour, à une quinzaine de kilomètres au sud de la capitale, afin d'y prier le rosaire pour la paix. Le pape a notamment prié pour la paix en Syrie.
1 mai 2018 | 18:12
par Bernard Hallet
pape (541) , Prière (101) , Syrie (365) , Vierge Marie (60)
Partagez!