Vatican

Le pape prie pour les victimes de l'attentat survenu en Somalie

«Prions pour les victimes de l’horrible attentat, survenu hier à Mogadiscio» (en Somalie), a demandé le pape François lors de l’Angelus du 29 décembre 2019. Le pape a également délivré une catéchèse sur la Sainte Famille, célébrée aujourd’hui.

Le 28 décembre, un attentat à la voiture piégé a fait 79 morts à Mogadiscio, la capitale somalienne. Cette attaque ayant eu lieu dans un quartier animé de la capitale a également blessé près de 150 personnes.

«Je suis proche de toutes les familles et de ceux qui pleurent» ces disparitions, a déclaré le pape après la prière mariale. «Prions pour les victimes de cet horrible attentat terroriste», a-t-il demandé à la foule. Le pontife les a ainsi invités à réciter un Ave maria.

En cette fête de la Sainte Famille, le pape a adressé un salut particulier à toutes les familles présentes sur la place Saint-Pierre ou regardant l’Angelus derrière leur poste de télévision. «La famille est un trésor précieux: il faut toujours la soutenir et la protéger», a-t-il déclaré. Il a également souhaité à tous de terminer l’année 2020 avec la paix du cœur.

Avant cela, le pontife argentin a commenté l’Evangile du jour (Mt 2, 13-15.19-23) racontant la fuite en Egypte. Ce passage souligne la docilité de Marie qui n’hésite pas à se proclamer servante de son Seigneur. C’est bien pour son obéissance au Seigneur que le Christ exaltera plus tard sa grandeur, pas tant pour son rôle de mère, a expliqué le pape. Silencieux, saint Joseph agit quant à lui en obéissant, a poursuivi l’évêque de Rome. Quant à Jésus, «il est la volonté du Père».

Reprendre la communication en famille

«Les trois acteurs de cette famille singulière s’entraident réciproquement à découvrir la volonté de Dieu», a-t-il observé. En cela, la Sainte Famille peut être le modèle de nos familles afin que parents et enfants se soutiennent mutuellement en adhérant à l’Evangile, «fondement de la sainteté de la famille». « Joseph, Marie et Jésus priaient, travaillaient et communiquaient, a observé le pape avant de déplorer un manque de communication au sein des familles actuelles.

«Toi dans ta famille, est-ce que tu sais communiquer?», a-t-il interrogé spontanément. Dans certaines familles à table, il y a un «silence comme si c’était la messe, mais on ne communique pas», a-t-il dénoncé en fustigeant l’usage du téléphone portable lors des repas. «Nous devons reprendre la communication en famille», a appelé le successeur de Pierre avec force: entre les parents, grand-parents et enfants. «C’est un devoir à faire aujourd’hui», a-t-il demandé.

Avec cet épisode de la fuite en Egypte, la Sainte Famille se «solidarise» avec «toutes les familles du monde forcées à l’exil» et avec tous ceux qui sont contraints d’abandonner leur terre à cause de la répression, de la violence ou encore de la guerre, a encore souligné le 266e pape. «Nous confions à la Vierge toutes les familles du monde» et en particulier «celles éprouvées par la souffrance», a-t-il conclu. Cath.ch/imedia/cg/bh) 

Le pape a demandé aux fidèles rassemblés place Saint-Pierre de prier pour les victimes de l'attentat survenu en Somalie | © Vatican Media
29 décembre 2019 | 15:19
par I.MEDIA
Angélus (142), pape (554)
Partagez!