Vatican

Le pape rend hommage au cardinal Tauran

Le pape François a personnellement inauguré le 31 octobre 2019 une exposition à l’Université du Latran dédiée au cardinal français Jean Louis Tauran, décédé il y a un an. Le pontife a rendu un vibrant hommage à l’ancien président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux comme un authentique artisan du dialogue et de paix dans le monde.

Face à l’absence de paix, il ne suffit pas d’invoquer l’affranchissement de la guerre, de proclamer des droits ou même d’utiliser l’autorité sous ses diverses formes, a souligné le pape. Il s’est exprimé devant un parterre d’étudiants et de membres des principales religions réunis pour une Journée d’étude sur l’éducation à la paix organisée à l’Université du Latran en prélude au ›Pacte éducatif mondial’, qui aura lieu le 14 mai 2020.

Pour le pontife, il convient plutôt de s’interroger et de retrouver la capacité d’être parmi les gens afin de dialoguer avec eux et de comprendre leurs besoins. De ce point de vue, se présenter «avec notre faiblesse» constitue sans doute «la manière la plus authentique d’être accueilli lorsque nous parlons de paix», a déclaré le pape.

C’est l’exemple donné par le cardinal Tauran, authentique homme de dialogue et de paix entre les peuples, notamment lorsqu’il s’est rendu à Riyad, en Arabie saoudite en avril 2018, quelques mois avant sa mort. Tout au long de sa mission au service de l’Eglise, le Français s’est employé à mettre sur pied des accords, à proposer des solutions aux conflits qui portent atteinte à la paix, aux droits humains limités et à la liberté de conscience, a souligné le pape.

«Outre un message de paix, la paix comme message»

Le cardinal Tauran «nous a fait comprendre qu’il ne suffit pas de s’arrêter à ce qui nous rapproche». Il s’agit en effet selon l’évêque de Rome «d’explorer de nouvelles possibilités» pour que les différentes traditions religieuses puissent transmettre, «outre un message de paix, la paix comme message». Le cardinal Tauran, a confié le pontife, a été pour lui d’une «grande aide» pour comprendre de nombreuses situations.  

Il est fondamental, de bâtir un «vaste pacte éducatif» capable de transmettre la «sagesse humaine et spirituelle, faite de justice, de droiture, de comportement vertueux et capable de se réaliser dans la pratique». Plutôt que de conditionner le chemin futur des jeunes générations, «nous devrions leur transmettre une méthode capable de valoriser l’expérience», a soutenu le pape

Il faut aussi être capable de mettre en lumière les expériences négatives, afin d’examiner les faits dans leurs causes et de fournir les outils pour surmonter les conflits, a conclu le pape (cath.ch/imedia/ah/mp)

Mgr Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour la dialogue interreligieux.
1 novembre 2019 | 10:02
par I.MEDIA
Partagez!