International

Le pape sur la "bonne voie" pour réduire le nombre de diocèses en Italie?

Face au nombre élevé de diocèses en Italie, leur réduction est toujours «d’actualité», a confirmé le cardinal Gualtiero Bassetti, président de la Conférence des évêques d’Italie (CEI), le 23 mai 2019. Le prélat s’exprimait à l’occasion d’une conférence de presse conclusive au terme de la dernière assemblée générale de la CEI.

Les quelque 235 membres de la CEI – auxquels se sont ajoutés 27 évêques émérites ou encore 15 évêques délégués de conférences épiscopales étrangères – se sont réunis du 20 au 23 mai pour la 73e édition de leur assemblée générale. Leurs travaux avaient été ouverts par le pape François, lequel avait tenu un discours dans la nouvelle salle du Synode au Vatican, avant de prendre un long temps de dialogue avec cette assemblée.

Union de deux diocèses?

Dès sa première recontre avec la CEI, le pontife argentin avait exprimé son désir de réduire le nombre trop élevé de diocèses en Italie, a expliqué le cardinal Bassetti. La péninsule italienne en dénombre pas moins de 226, contre 93 pour la France, par exemple. Cette réduction du nombre de diocèses italiens est toujours d’actualité, a-t-il assuré, mais cette réforme n’avance pas sans rencontrer certaines «difficultés».

Ce projet n’est pas évident à mettre en œuvre, a en effet noté le prélat, étant donné «qu’aucun diocèse ne souhaite renoncer à la figure de son évêque». A cet égard, le pontife a trouvé la «bonne voie», a jugé le président de la CEI : unir deux diocèses sous la responsabilité d’un seul évêque, leur assurant à chacun la «même dignité». L’unique responsable du gouvernement pastoral de ces deux diocèses veillera alors au bon cheminement commun des deux entités.

Lors de l’assemblée générale,le haut-Valaisan Emil Paul Tscherrig, nonce apostolique en Italie, a de son côté rappelé comment «les institutions ecclésiales existent en fonction de leur mission», rapporte un communiqué final de la CEI. Ainsi, si certains diocèses viennent à être unis sous la responsabilité d’un même évêque, c’est dans l’objectif d’un «nouvel élan» pour l’évangélisation et afin d’unir les «forces vives» d’un territoire spécifique.

Un document pour la protection des mineurs

Un autre thème important au cours de cette assemblée générale a été celui de la protection des mineurs, peut-on encore lire dans le communiqué. Les membres de la CEI ont adopté un document traçant les ‘lignes directrices pour la protection des mineurs et des personnes vulnérables’. Ce document s’inspire notamment de trois interventions du pape François à ce sujet : sa ‘Lettre au peuple de Dieu’, du 20 août 2018, son discours de conclusion lors du sommet sur les abus, du mois de février, et son récent motu proprio Vos estis lux mundi, du 7 mai dernier.

L’obligation pour les évêques de dénoncer à la justice les abus rapportés a ainsi été réaffirmée. Existe toutefois une exception, a souligné le cardinal Bassetti : si le plaignant demande expressément de ne pas le faire et consigne cette requête par écrit de façon «raisonnablement justifiée».

Parmi les rendez-vous à venir au cours des douze prochains mois pointés par la CEI, figure la rencontre de réflexion et de spiritualité nommée ‘Méditerranée, frontière de paix’. Elle est prévue à Bari, dans la région des Pouilles, au sud de l’Italie, du 19 au 23 février 2020. Le pape pourrait s’y rendre le dernier jour. (cath.ch/imedia/pad/rz)

L'Italie compte 226 diocèses (ici la cathédrale de Milan) | © mnuernberger/Flickr/CC BY 2.0
23 mai 2019 | 17:07
par Raphaël Zbinden
Diocèses (6) , Italie (111)
Partagez!