Mgr Tony Anatrella est soupçonné d'abus sexuels commis sur des adultes | wikimedia commons Peter Potrowl CC BY 3.0
International

Le «prêtre-psy» abuseur Tony Anatrella sera jugé par l'Eglise

Le diocèse de Paris vient d’ouvrir un procès canonique à l’encontre du prêtre et psychanalyste Tony Anatrella, rapporte le 23 juin 2021 le journal Libération. Après une enquête close en 2018, il avait déjà été interdit de ministère et de pratique thérapeutique par le diocèse de Paris.

Nadia Debbache, l’avocate de plusieurs hommes accusant le prélat d’agressions sexuelles lors de thérapies, a confirmé à Libération l’ouverture d’un procès. «C’est essentiel pour les victimes et pour l’Eglise catholique que cette procédure ait lieu. J’espère que ce sera l’occasion de revenir sur les années pendant lesquelles Tony Anatrella a bénéficié de protections et a pu développer ces thèses contre l’homosexualité», a déclaré l’avocate. Le prêtre est en effet connu pour ses positions affirmées contre l’homosexualité.

Abus lors de thérapies «de conversion»

Pour des raisons de secret lié à la procédure, les motifs exacts pour lesquels le prêtre est poursuivi ne sont pas encore connus.

D’anciens patients de Tony Anatrella l’accusent depuis plus de quinze ans d’avoir pratiqué des «thérapies corporelles» visant à les «guérir» de leur homosexualité et ayant conduit à des abus sexuels. Les multiples allégations ont conduit à l’ouverture d’une enquête canonique en 2017. Suite à ces résultats, en juillet 2018, le Père Anatrella a été interdit de ministère, de confession, de toute activité thérapeutique et de toute intervention publique, par l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit. (cath.ch/liberation/arch/rz)

Mgr Tony Anatrella est soupçonné d'abus sexuels commis sur des adultes | wikimedia commons Peter Potrowl CC BY 3.0
24 juin 2021 | 15:18
par Raphaël Zbinden
Partagez!