Vatican

Le sacrement du mariage «ne s'improvise pas», souligne le pape François

Les couples se préparant au mariage doivent prendre conscience de la vocation à «devenir des disciples missionnaires», a indiqué le 30 novembre le pape François. Il s’exprimait lors d’une audience au Vatican avec les participants à un cours organisé par le Tribunal de la Rote romaine.

Même si le mariage peut remplir les époux chrétiens de «joie et de plénitude humaines et spirituelles», jamais ceux-ci ne doivent oublier qu’ils sont avant tout appelés à marcher ensemble sur le chemin de la foi et de la sainteté, a expliqué l’évêque de Rome. Leur ministère est «précieux» et leur témoignage s’avère «indispensable» pour les communautés paroissiales et diocésaines.

Cependant, le sacrement que les époux s’échangent «ne s’improvise pas», a indiqué le pape François. Il faut donc veiller à s’y préparer dès le temps des fiançailles. Cette préparation ne peut pas se cantonner aux seuls champs de la psychologie ou de l’affectivité. Encore faut-il faire grandir cet appel à «devenir des époux chrétiens» et donc cultiver la vocation à «devenir des disciples missionnaires» et des «témoins de l’Evangile dans la famille, le travail et la vie sociale».

Haut objectif apostolique et missionnaire

Le Concile Vatican II et le Magistère de l’Eglise indiquent ce haut objectif apostolique et missionnaire» inhérent au sacrement du mariage, a souligné le successeur de Pierre. C’est en regardant vers cet horizon que les couples de fiancés pourront grandir se nourrissant de la parole de Dieu, de la prière, de l’Eucharistie et du sacrement de réconciliation. Ils doivent également avoir un «souci sincère de l’un pour l’autre» et faire preuve de dévouement pour les personnes qu’ils rencontrent.

Du 26 au 30 novembre, le tribunal de la Rote romaine organisait au Palais de la Chancellerie un cours de formation sur ‘la protection du mariage et le soin pastoral des couples blessés’. Ce tribunal est l’un des trois du Saint-Siège, chargé en particulier de juger en appel les demandes de reconnaissance de nullité de mariage, jugées en première instance par les tribunaux diocésains ou régionaux. (Cath.ch/imedia/pad/cp)

Le pape François s'est adressé le 6 décembre 2019 aux journalistes de la revue jésuite Aggiornamenti Sociali | © Mazur/episkopat.pl
1 décembre 2019 | 10:28
par I.MEDIA
Mariage (97), pape françois (1905), Sacrement (2)
Partagez!