Vatican

Le Saint-Siège invite à éviter la provocation envers le sacré

Paris, 08.09.2015 (cath.ch-apic) Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les Etats, a invité, le 8 septembre 2015, à «éviter les actes d’offense et de provocation au regard de ce qui est cher, parfois même considéré comme sacré, dans certaines religions». Le prélat s’exprimait parmi la soixantaine de représentants d’Etats qui participaient, à Paris, à une conférence internationale sur les victimes des violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient.

Dans son intervention, alors qu’il évoquait le «terrorisme», le représentant du Saint-Siège a invité, «en Occident», à «éviter les actes d’offense et de provocation au regard de ce qui est cher, parfois même considéré comme sacré, dans certaines religions». Cette déclaration en français, devant le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, est une probable allusion aux différentes publications de caricatures de Mahomet dans l’hebdomadaire Charlie Hebdo. Après l’attentat de janvier 2015 revendiqué par Al-Qaïda au Yémen contre le journal satirique, ce dernier avait à nouveau publié des caricatures du prophète Mahomet et provoqué une vague de violences dans de nombreux pays musulmans comme le Niger, le Pakistan, le Sénégal, le Soudan, la Jordanie ou encore la Syrie.

Une séparation respectueuse de la religion et de l’Etat

Mgr Paul Richard Gallagher a ensuite ajouté qu’il était nécessaire de «promouvoir une séparation positive et respectueuse entre la religion et l’Etat». Une distinction est nécessaire entre les domaines, a-t-il assuré, «en faveur d’une autonomie et d’une indépendance réciproques, mais sans occulter la collaboration indispensable entre les deux sphères qui peuvent alors coexister sans s’opposer, grâce au dialogue entre les autorités religieuses et les autorités politiques et dans le respect de leurs compétences respectives». Des propos qui ont du poids dans un pays où la notion de laïcité ne cesse de faire débat, d’autant plus depuis les attentats contre Charlie Hebdo.

Au cours de son intervention, le diplomate du Saint-Siège a aussi prôné le renforcement du dialogue interreligieux, «y compris dans les pays à majorité musulmane». Concernant les chrétiens et les autres minorités religieuses ou ethniques persécutés au Moyen-Orient, Mgr Gallagher a insisté sur la sensibilisation de la communauté internationale face à l’urgence humanitaire, et sur l’importance de garantir le droit des réfugiés à retourner dans leur pays d’origine, où ils doivent être considérés comme des citoyens à part entière. (apic/imedia/bl/rz)

Quelle limite pour la liberté d'expression? | © flickr/valentinacala/cc
8 septembre 2015 | 17:31
par Raphaël Zbinden
Partagez!