Vatican

Le Vatican facilite l'obtention d'une indulgence en novembre

Par un décret de la Pénitencerie apostolique, le pape François a décidé de faciliter l’obtention d’une indulgence plénière pour les fidèles défunts pendant le mois de novembre, a annoncé le Bureau de presse du Saint-Siège le 23 octobre 2020. Le but est d’éviter, quand c’est nécessaire, les rassemblements face au retour de la pandémie de Covid-19.

L’Église catholique dispense en novembre une indulgence plénière aux défunts qui se trouvent dans le Purgatoire, si un fidèle va prier pour lui dans une église ou un oratoire le 2 février, ou dans un cimetière entre le 1er et le 8 novembre. Le croyant, pour recevoir cette indulgence, est toujours tenu d’être détaché de tout péché et d’avoir l’intention de se conformer le plus tôt possible aux trois conditions habituelles que sont la confession sacramentelle, la communion eucharistique et la prière des intentions portées par le pape.

Un décret de Mgr Mauro Piacenza, pénitencier majeur, permet aux évêques de limiter les grands rassemblements lors de la fréquentation des cimetières, églises et oratoires en étendant les dates habituelles d’obtention d’une indulgence plénière au mois de novembre entier. Cette décision a été prise en accord et avec la bénédiction du pape François.

Cette décision, qui permet d’éviter les regroupements face à la pandémie de Covid-19, répond à la demande de « nombreux présidents de conférences épiscopales ». Mais il s’agit aussi de «mettre en œuvre toutes les solutions possibles pour ramener les gens à l’Église», toujours dans le respect des normes sécuritaires, prévient Mgr Piacenza dans un entretien accordé à Vatican News le 23 octobre.

Le décret reprend tous les principes et indications pratiques du précédent décret du 19 mars 2020, publié afin de répondre à la situation critique provoquée par la crise sanitaire dans de nombreux pays à ce moment-là. La Pénitencerie appelle les prêtres ayant les facultés appropriées à s’offrir « avec une générosité particulière à la célébration du sacrement de pénitence et administrent la Sainte Communion aux malades ». Il les invite aussi « fortement » à célébrer trois fois la messe le jour de la commémoration de tous les fidèles décédés.

Comment recevoir une indulgence plénière?

L’indulgence plénière du 2 novembre, jour de la «Fête des défunts», « peut être transférée non seulement au dimanche précédant ou suivant ou au jour de la solennité de la Toussaint, mais aussi à un autre jour du mois de novembre, au libre choix de chaque fidèle ». L’indulgence plénière « pour ceux qui visitent un cimetière et prient pour les morts », qui concerne normalement les journées du 1er au 8 novembre, peuvent être aussi transférées par l’évêque « à d’autres jours du même mois jusqu’à sa fin ». 

Les personnes âgées, malades et toutes personnes qui pour des raisons graves ne peuvent quitter leur domicile pourront aussi obtenir l’indulgence plénière pour leurs morts « à condition de se joindre spirituellement à tous les autres fidèles », précise le décret. (cath.ch/imedia/cd/mp)

Illustration Cimetière – Toussaint.
23 octobre 2020 | 13:50
par I.MEDIA
Partagez!