International

Le Vatican ferme une communauté religieuse fondée par un prêtre accusé d'abus

La Congrégation pour les instituts de vie consacrée du Vatican a communiqué, le 6 août 2019, la suppression de l’Institut religieux des Frères Disciples de Jésus de Saint Jean-Baptiste, de Salta, en Argentine. En cause les abus sexuels mais aussi de pouvoir et financiers commis par son fondateur le Père Agustín Rosa Torino.

L’institut religieux Hermanos Discípulos de Jesús de San Juan Bautista a été fondé en 1996 par le Père Agustín Rosa Torino. En décembre 2016, deux plaintes ont été déposées contre le prêtre pour des abus sexuels présumés commis en 2005 et 2013. Le Père Nicolás Parma, un autre membre de la communauté, a également été dénoncé.

En août 2019, les médias ont rapporté que Rosa Torino pourrait également faire l’objet d’une enquête pour blanchiment d’argent lié au trafic de drogue. Selon des témoignages d’anciens membres, l’institut aurait reçu de l’argent du cartel de Sinaloa dirigé par le fameux ‘El Chapo’ Guzmán. Selon ces témoins, le Père Rosa Torino les avait forcés à transporter des dollars du Mexique vers l’Argentine, en expliquant qu’il s’agissait de payer la réparation du toit d’un couvent.

Dénoncé en 2015

Suite à une intervention du nonce apostolique en 2015, le Vatican a examiné tous les rapports, la conduite du fondateur et celle de nombreux membres. Il a également évalué les difficultés rencontrées pour la formation humaine et spirituelle des membres. Il a pris en compte la situation institutionnelle fortement compromise. Enfin, il a examiné attentivement les solutions possibles et la nécessité d’agir d’urgence pour protéger le bien des personnes et éviter de nouveaux dommages à la communauté ecclésiale et à la vie consacrée, relève le décret du Vatican.

A l’issue de cette procédure, la Congrégation pour les instituts de vie consacrée, selon le Can. 584 du Code de droit canonique, a publié le décret prévoyant la suppression de l’Institut religieux de droit diocésain Frères Disciples de Jésus de Saint-Jean-Baptiste. Ces dispositions ont été expressément approuvées par le pape François le 18 juin 2019. Afin de mettre en œuvre la décision, le dicastère a nommé comme délégué pontifical Mgr Carlos Azpiroz Costa OP, archevêque de Bahía Blanca.

L’Institut, présent en Argentine, au Mexique, au Chili et en Espagne, est composé de prêtres, de diacres permanents et de religieux et religieuses consacrés. (cath.ch/acip/mp)

Le Père Agustín Rosa Torino fondateur des Frères Disciples de Jésus de Saint Jean-Baptiste, de Salta, en Argentine est accusé d'abus | capture d'écran
12 août 2019 | 15:37
par Maurice Page
Abus sexuels (571) , Argentine (110) , Congrégation (17)
Partagez!